vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Oslo Swan

Oslo Swan

Dreaming

Joke & Buzz


Premier album pas franchement convaincant du duo français Oslo Swan. Très attendu en Hexagone, va-t-il néanmoins rencontrer le succès espéré ? Analyse de la chose.

 

Le disque n’est pas encore sorti que déjà pas mal de monde s’enflamme pour Oslo Swan. Nom étrange, atmosphère particulière, qui se cache derrière ce groupe ? Oslo Swan est un duo français composé de Stefan et guyrOOts (ce nom est juste énorme). Les 2 musicos se sont rencontrés il y a 2 ans et le résultat de leur collaboration arrivera dans les bacs mi-octobre. Le duo s’est fait connaître grâce à myspace et le succès pointe déjà son nez avant que l’album soit sorti. Toutefois, n’y voyez pas là LE truc de l’année… Bien que tout le monde encense ce groupe, nous avons eu de la peine à suivre le mouvement. Peut-être parce que nous ne nous appelons pas Lords of Pop et que l’ensemble nous a paru un brin léger.

 

Prenons par exemple le titre “Doesn’t Matter What U Say” que les surfeurs de la toile semblent apprécier, comment ne pas être saoulé par le refrain « na na na na na » qui sonne enfantin au possible ? Vous pourrez juger par vous-mêmes, grâce à la vidéo juste en bas. Et parmi tous les titres présents sur l’album, combien sont en remplissage ? On retiendra quelques titres qui sont acceptables, voire bons (“Everlasting”, “Bird”, “Sunny Day”), mais dans l’ensemble, cet album est dessous des attentes. Rien qu’au niveau du son, il y a quelque chose d’insupportable dans le synthé, on se croirait dans un dessin animé. Ce qui est dommage, car les compos sont loin d’être mauvaises, les 2 musiciens ont du talent.

 

 

Peut-être parce que nous ne nous appelons pas Lords of Pop

 

 

On citera encore les 2 reprises, “Frankly Mr. Shankly” des Smiths, toujours dommage ce synthé… Et “Boys Don’t Cry” des Cure, qui n’est pas mal du tout. Beaucoup de potentiel, mais 2-3 trucs qui ne passent pas du tout. A voir si le succès sera au rendez-vous, suite en octobre.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page