mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Les Ogres de Barback

Les Ogres de Barback

Pitt Ocha et la Tisane de Couleurs

Label: Irfan / Disques Office

NOUVELLE SCENE FRANCAISE – En parallèle de la prolifique discographie des Ogres de Barback, on retrouve pour la 3ème fois un album (conte musical) de Pitt’ocha. Rock ou pas rock ?

C’est sûr, on s’éloigne de la scène « indie garage power lo-fi post metalcore » que l’on apprécie tant. Mais les lecteurs de Lords of Rock savent bien que la nouvelle scène française, le rock français et la chanson française font partie de nos péchés mignons. Les Ogres de Barback sont d’ailleurs régulièrement dans nos pages et on en est très fier. Voici donc PITT OCHA ET LA TISANE DE COULEURS.

On devine votre question, qu’est-ce qu’un album de Pitt’ocha ? Un disque de Pitt’ocha est avant tout un disque des Ogres de Barback, mais destiné aux enfants. Mais pas exclusivement qu’aux enfants, on est d’accord. Les adultes qui ont gardé une âme d’enfant apprécieront forcément. Ces albums de Pitt’ocha sont aussi l’occasion de découvrir de nombreux featuring. Les Ogres s’entourent de leur famille et amis pour ces albums. Les Ogrillons (les enfants des Ogres) sont très présents et apportent naturellement cette touche enfantine qui va si bien à ces chansons légères et rythmées.

Dans la première partie de l’album on retrouve toutes les collaborations. On peut vous citer Thomas Fersen, Juliette, Moussu T e lei Jovents, Manu Chao, Mouss et Hakim ou encore Emily Loizeau. Des ambiances festives, rigolotes, un joyeux bordel comme le fait si bien les Ogres, mais parfois un message qui ne se limite pas qu’aux enfants (A Vous la Terre, Ces Petits Riens). Une des forces des Ogres de Barback est de trouver des compagnons de route qui collent à l’esprit du groupe. On pense notamment à la chorale Occitania All Stars qui chantent en occitan (langue d’oc) et qui nous offre ce magnifique chant qui sort de cet univers enfantin. A noter l’excellente reprise de Brassens (Les Sabots d’Hélène) ou les Ogres s’éclatent avec les petits ogrillons. Excellent.

La deuxième partie de l’album, c’est le conte musical Pitt’ocha et la Tisane de Couleurs. Un conte de plus de 30 minutes qui ravira petits et grands. Que vous soyez enfants, parents, grands-parents ou si vous avez gardé votre cœur d’enfant, l’écoute de cet album vous fera sans doute du bien. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave, on a régulièrement des disques tristes à décortiquer.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page