lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Oasis: la séparation !

Oasis: la séparation !

Retour sur (presque) 20 ans de rock

Creaction Records


La rumeur laissait le penser. Noel l’a annoncé hier soir : c’est officiel, Oasis, c’est fini. Retour sur une carrière chaotique.

 

 

 

 

On l’annonçait ici mardi passé: Oasis désirait rapidement effectuer un grand break. On restait perplexe sur les mots explicatifs de Liam Gallagher: “Le V Festival a toujours été prévu comme étant le dernier concert
anglas de la tournée Dig Out Your Soul. Oasis terminera bien le reste
de sa tournée mondiale en Europe et prendra un peu de temps avant de
recommencer à penser à un prochain album et à une nouvelle tournée”. Hier soir, lors d’une nouvella altercation avec son frère Noel peu avant le concert de Rock En Seine à Paris, ce dernier aurait tout simplement quitté le groupe. “C’est avec quelques regrets mais surtout un grand soulagement que je vous annonce que je quitte Oasis ce soir. Les gens écriront et raconteront ce qu’ils veulent, mais je peux tout simplement plus travailler un jour de plus avec Liam”.

 

 

Forcément, nous ne sommes pas les premiers sur l’information, d’autres s’en sont bien mieux occupés que nous. A ce jeu-là, Wikipedia livre les informations les plus complètes: “peu avant de rentrer sur scène ce jour-là au festival Rock En Seine,
les frères Gallagher se sont battus violemment dans les coulisses, une
guitare ayant même été cassée. Un organisateur a alors annoncé aux
30’000 personnes présentes devant la grande scène que le groupe ne
jouera pas et rajoute que “Oasis, c’est fini”. Les deux dates restantes
de la tournée européenne (Konstanz et Milan) sont de fait annulées.
Noel Gallagher annonce dans la soirée via le site officiel qu’il quitte
Oasis, ne pouvant visiblement plus travailler avec son frère”.

 

 

 

“C’est avec quelques regrets mais surtout un grand soulagement que je
vous annonce que je quitte Oasis ce soir. Les gens écriront et
raconteront ce qu’ils veulent, mais je peux tout simplement plus
travailler un jour de plus avec Liam”

 

 

Depuis les débuts de Lords of Rock, nous avions suivi attentivement la carrière d’Oasis. Une carrière qui, malgré toutes les avaries, restait l’une des plus belles qu’ait connu la Grande Bretagne. On se souvient surtout d’un groupe au sommet lors de la sortie de DEFINITELY MAYBE ET WHAT’S THE STORY (MORNING GLORY) ? Le titre “Wonderwall avait même été décrété nouvel hymne national britannique lors de l’automne 1995. Forcément, on n’avait pas affaire ici à Coldplay: chez Oasis, ça cognait avec bravoure et on soulevait les foules. Des dents y sont restées, des membres éjectés, des histoires pas drôles, mais, au final, Oasis aura sorti durant sa carrière bon an mal an pas moins de 7 albums. Des albums parfois totalement surestimées ou, au contraire, mésestimées, des albums proches du mauvais ou tout simplement géniaux. Mais surtout, cette indécente capacités à tailler des tubes que ni Blur et co. n’ont jamais parvenu à égaler. Oasis, ou le groupes des extrêmes, autant haïs qu’adorés en Grande Bretagne et ailleurs dans le monde, des morceaux à n’en plus finir côtoyant des pop songs définitives, des instants d’intense clarté mais aussi du rock pas franchement dégrossi. Reste que le groupe semblait enfin être de nouveau sur les bons rails depuis 2008, avec un excellent album, DIG OUT YOUR SOUL. Grand fan devant l’absolu d’Oasis, notre ancien rédacteur en chef Laurent Marthaler avait interviewé la partie rythmique du groupe cet été au Gurten Festival. Extraits qui sonnent on ne peut plus singulier depuis aujourd’hui:

Que reste-t-il à accomplir pour Oasis?

Andy Bell (basse): Pour moi, c’est d’enregistrer un disque avec notre nouveau batteur Chris.

Gem Archer (guitare): Pour moi, quand je vois à chacun de nos concerts un public
toujours aussi jeune, qui se renouvelle, c’est comme un nouveau départ
à chaque fois. Maintenir ce cap, c’est ce que nous devons continuer à
accomplir.

 

 

 

Qui pour reprendre les reines ?

 

 

“Maintenir le cap”. Pour l’instant, on ignore si Oasis, c’est totalement fini tout en s’énervant contre les mots peut-être un peu mégalos de Rock En Seine: “Oasis n’existe plus depuis aujourd’hui”. Les années 90 sont belles et bien terminées, l’arrêt – momentané – du groupe portant le coup de grâce à un héritage qui périclitait. Retrouvez ci-dessous une sélection des différents articles que Lords of Rock avait consacré à Oasis. Reste une question: qui pour reprendre les reines ?

 

– Critique de la compilation STOP THE CLOCKS parue en 2006

– Critique de l’album DIG OUT YOUR SOUL paru en 2008

– Critique du concert de l’Arena de Berlin en janvier 2009

Interview et critique du concert du Gurten Festival en juillet 2009


3 commentaires

  1. Vraiment?
    C’est dommage… au moins aussi dommage qu’en 2000 au Paléo Festival lorsque Noël avait annoncé que pour lui, Oasis, c’était bien fini. Et probablement aussi dommage qu’une autre fois dont je ne me souviens que vaguement, et sûrement aussi dommage que dans 5 ou 6 ans, lorsque le même topo se représentera.
    ABE

  2. Re: Retour sur (presque) 20 ans de rock
    ” aussi dommage qu’en 2000 au Paléo Festival lorsque Noël avait annoncé que pour lui, Oasis, c’était bien fini.”

    Y a jamais eu une telle histoire au Paléo.

  3. Re: Retour sur (presque) 20 ans de rock
    C’est vrai Sister Ray.
    Cela dit Raphaël, nous croyons tous que cette fois-ci ça soit fini pour Oasis version Gallagher frères. Noel désire faire son album solo, il en est capable et doit même avoir déjà tout écrit depuis le temps. Le succès serait là, il est l’âme d’Oasis.
    Et Oasis qui fait un break, ça ne peut être que bien pour tout le monde, eux y compris

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page