jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Nive Nielsen & the Deer Children

Nive Nielsen & the Deer Children

Nive Sings!

Label: Glitterhouse Records / Irascible

INDIE FOLK - On connaissait Ben Harper & The Innocents Criminals, Nick Cave & The Bad Seeds. Puis, il a eu Sally Ford & The Sound Outside ou encore Edward Sharpe & the Magnetic Zeros. La liste des groupes dont le nom ou le pseudo du leader est suivi d’un complément représentant les autres membres du combo est longue et non exhaustive ; il y en a dans tous les genres et pour tous les goûts. Quoi qu'il en soit et quelle que soit la dominance du leader sur le reste des membres, aujourd'hui avec Nive Nielsen & the Deer Children il y a un nom de plus à intégrer dans notre discographie. Et un nom sur lequel il y a moyen de compter.

Nive vient tout droit du Groenland. Cette jeune Inuit nous apporte son vent de fraicheur Indie-Folk. Par contre, on ne sait pas d’où viennent les Deer Children et quels sont leurs origines. De ses membres on ne connaît que leurs noms et leurs instruments respectifs. Sur ce premier album, Nive nous parle de choses simples, de ses peurs, de ce qu’elle aime, d’oublier de faire du café, de rennes. Les musiciens sont eux bien présents et ne sont pas de cantonné au modeste rôle de figurants. Nive joue aussi, et c’est avec son ukulélé rouge qu’elle les accompagne. Dans l’autre sens, Jan De Vroede lui prête avec alternance un peu de sa voix grave. La voix de Nive, elle, nous fait penser à une Chan Marshall ou une Sophie Zelmani. Une voix âcre mais légère, dynamique mais glaciale. Un ensemble de couleurs chaleureuses donnant à son timbre une empreinte unique. Musicalement, la folk des Deer Children est, elle, marquée d’une multitude d’horizons différents. Sur "Room" et "Good for You", ils y mettent toute l'efficacité des ballades aux accents aériens. Tandis que sur  "Aqqusernit" et "Winter Song" ils y ajoutent une pointe de cuivre jazzy, se sont de plus tranchantes guitares qui accompagnent "Autoharps" et "Circumstances". Et sur "Vacuum Cleaner Killer" et "Done & Gone" elles peuvent même devenir saignantes.

 

 

Le tout sonne comme une promenade ensoleillée un lendemain de tempête de neige. Une ballade où chaque pas entre en contact avec l’or blanc fraîchement tombé la veille. Ceci dans une atmosphère glaciale réchauffée par les rayons de l'astre céleste; agrémentée par une légère brise naviguant dans un incessant va-et-vient et faisant onduler la température de notre corps ; provoquant cette dualité de chaleur et de fraîcheur qui peut nous traverser en de pareilles occasions. 

Nive Sings! Simplement et sans prétention. Nive chante! En douceur et sans retenue. Nive murmure! Avec mélancolie et romance. Nive nous embarque ! Et tout ce que l'on souhaite c'est qu'elle ne s'arrête jamais!

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page