Motörhead ne meurt jamais

Motörhead en 1981 était un groupe extrême ; un de ceux qui sentent bon l’essence et la poudre. Après avoir sorti “Ace Of Spades”, il avait d’ailleurs atteint la quatrième place au Royaume-Uni, pour finalement dévoiler au monde “No Sleep ‘Til Hammersmith”. L’album a pris son titre d’une inscription peinte sur l’un des camions, faisant référence aux 32 concerts auxquels ils jouaient avec seulement deux jours de congé. La liste des morceaux a fini par inclure trois titres de Ace Of Spades”, cinq de “Overkill”, le morceau principal de “Bomber” et deux de leurs débuts éponymes. Pour célébrer les 40 ans de cette pépite mythique, un coffret collector sera disponible dès le 25 juin prochain, et comprendra notamment des live de l’époque. Allez vas-y, fais les cornes du diable avec tes doigts.

About Author

Check Also

Bruce Dickinson – The Mandrake Project –

Incroyable, mais Dickinson sort enfin ce nouvel album. J’ai fait partie de ceux qui avaient …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *