mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Monsieur Roux

Monsieur Roux

L'illégalité Joyeuse

Label: L'Autre Distribution / Disques Office

NOUVELLE SCENE FRANCAISE – Le Rennais Monsieur Roux revient avec un nouveau disque qui continue dans la lignée des deux premiers. On s’en réjouit, car nous étions plutôt bon public jusque-là.

On avait découvert Monsieur Roux sur la petite scène du festival Le Chant du Gros il y a bientôt quatre ans et, soyons honnêtes, on avait été emballé par la prestation du chanteur et de son groupe. Son deuxième album UN ETE CANICULAIRE venait de sortir et lon découvrait ces titres cyniques au possible mais ô combien accrocheurs. Depuis, Monsieur Roux a pas mal tourné, participé à divers projets et a pris le temps pour composer et enregistrer ce nouvel opus LILLEGALITE JOYEUSE.

A la première écoute, on reconnaît vite la patte de lartiste. Une voix un peu nonchalante, une musique assez simple, des mélodies accrocheuses et des textes loin dêtre cons. Cest un peu tout ça Monsieur Roux. Par moment, on croit reconnaître un soupçon de Thomas Fersen (Jhabite une rue), de Tom Poisson ("La Vie est dure mais ta peau est douce", "Les Week end en Mayenne") ou de lui-même ("La Chanson du Chameau" ressemble un peu à "Ma Mère la Pute"). Quoi quil en soit, on est en bonne compagnie et on séclate dune piste à lautre. Le titre éponyme est peut-être un des meilleurs de lalbum, les paroles sont à lire de près.

On apprécie aussi ces ambiances chaudes teintées de world music (Il pleut de cordes, Les Week end en Mayenne) que le groupe crée en deux ou trois accords et quelques rythmes. Ce qui contraste avec des titres plus « urbains » avec samples et paroles un peu rappées ("Peste et Cholera", "Pauvre Con"). La force de Monsieur Roux, cest quil sinspire dun genre musical, mais sans y aller à fond. Car si on passait de la world music au rap, ça naurait aucun sens. Alors que là, ce ne sont que des influences, des emprunts et au final ça reste du Monsieur Roux avant dêtre de la world ou du rap. De lukulélé à la gratte acoustique en passant par quelques jolies orchestrations, on est clairement dans de la nouvelle scène française très efficace. Monsieur Roux est un poète urbain qui raconte des choses toutes simples de la vie avec beaucoup dhumour, dautodérision et de cynisme.

Au final, ce disque est vraiment bien et sécoute en boucle. Avec le retour des beaux jours, on a envie dappuyer sur la touche « repeat » et de ne plus quitter Monsieur Roux. Dailleurs un concert en Suisse cet été serait appréciable, cest noté Mr ?


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page