vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Miles Kane : Ce n’est pas un coup de grâce, c’est un coup de cœur !

Miles Kane : Ce n’est pas un coup de grâce, c’est un coup de cœur !

COUP DE GRACE

UMG - EMI

Miles Kane revient avec un troisième album solo, Coup de Grâce, en français dans le texte, après son escapade avec The Last Shadow Puppets en 2016. L’album est rock, un peu punk par moment, plus de Miles, avec moins de Kane, mais réellement envoûtant !

Miles Kane est le genre d’artiste qu’on qualifierait de mec sympa, un peu comme un copain de lycée qui a réussi mais reste abordable. Malgré qu’il soit bien souvent associé à d’autres pointures de la scène britannique (le plus connu étant Alex Turner), le gamin de la Mersey, désormais trentenaire, poursuit son petit bonhomme de chemin depuis The Little Flames.

COUP DE GRACE est son troisième album solo, soit, mais en tout, en comptant les collaborations, il en est à dix en dix ans. Pas mal, non ?

Après EVERYTHING YOU’D COME TO EXCEPT, sorti en 2016 avec les Puppets, et une rupture sentimentale, qu’il qualifie lui-même de mauvaise rupture, il se plonge dans ses compositions et revient à ses bases.

Du coup, on sent bien à l’écouter qu’il y a de la fureur, de sentimentalisme, et même ce côté rebelle qui lui sied à merveille. Il avait besoin d’exorciser le tout et cela révèle être une bien belle source de création.

Les chansons sont pleines d’énergie, rapide ou excitante, un peu comme si elles (vous) explosaient à la gueule ; ou, à défaut que vous étiez dans un bar peuplé et qu’il vous raconterait, dans la version trash, ses joies, ses doutes et sa colère non latente.

Néanmoins, deux morceaux calment le jeu, malgré des paroles bien senties (‘Loaded’ et ‘Coup de Grâce’) au milieu de cette furie punk/rock.

Ajouter à ça des collaborations et aides de Jamie T et de Lana Del Rey (justement sur Loaded à l’écriture et aux chœurs), le ton est là, et bien là, nerveux, rapide, très rock’n’roll et assez festif au final, avec une touche de groove et de pop…

Bref, le dernier Miles Kane ne peut que faire chalouper (sautiller) avec plaisir…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page