mercredi , 30 novembre 2022

Memoryhouse

Composé d’Evan Abeele et Denise Nouvion, Memoryhouse avait déjà provoqué le buzz en 2010 avec THE YEARS (version 1). Plutôt que de déferler à nouveau sur les blogs avec un véritable premier album, ils font patienter encore un peu avec deux nouveaux titres et trois anciens mais remasterisés. Pour le coup, on peut décemment s’interroger sur l’utilité de ce processus, les « revenants » n’ayant pas subi de modification marquante. Quant aux deux nouveaux, "Modern, Normal" et "Quiet America", leur apport n’est malheureusement pas un coup de génie, ainsi que l’était THE YEARS, version 1, grande claque 2010. Mais enfin, pour ceux qui ne connaissaient pas Memoryhouse, le moment est peut-être arrivé grâce à cette réédition.

Proche de Beach House, et pas seulement de façon nominale, Memoryhouse déverse une dream-pop enchanteresse, coincée dans une dimension parallèle aux couleurs pastels et où le temps qui passe n’aurait nulle importance. Les thèmes sont eux inspirés par la poésie de Virginia Woolf ou de Samuel Beckett, invités privilégiés de l’univers des deux étudiants en littérature anglaise.

 

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.