Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Mélanie Laurent

Mélanie Laurent

En T'attendant

Label: Atmospheriques / Disques Office

CHANSON FRANCAISE – Les actrices ou les mannequins qui sortent des albums sont généralement attendues au tournant. C’est toujours plus facile de faire de la musique, mais surtout de faire de la promo lorsqu’on est déjà connue et belle… Il faut cependant avoir les épaules pour encaisser les critiques qui peuvent être parfois assez virulentes. Mélanie Laurent a pris ce risque, elle, à qui tout sourit au cinéma, s’aventure dans la chanson (pop) française.

On pourrait croire (à tort ou à raison) que ces belles nanas sont catapultées sur une scène, on leur donne un texte pas trop con à chanter et c’est réglé. Ça parait simple. Le public veut voir des canons, des belles formes, des beaux sourires et presque tout le monde est content. Les journalistes prendront un malin plaisir à les casser, quelques chansonniers anarco-communistes et méconnus se plaindront sans doute de ce star-system, et dans quelques années on en parlera plus. On se souvient de Karen Mulder, Mareva Galanter ou Carla Bruni qui ont poussé la chansonnette après avoir été célèbres pour leur beauté physique. Bien avant elles, Gainsbourg faisait chanter aussi chanter les jolies actrices du moment. C’est ainsi, une belle nana, ça fait vendre. Qu’on le veuille ou non. Alors bien-sûr, pour nous adeptes de musique indépendante, underground, alternative et rebelle (et des chansonniers moustachus), ces disques-là sont généralement notre petit su-sucre et notre défouloir. La belle Mélanie Laurent allait-elle être sur l’échafaud, prête à recevoir le coup final ? Et ben non… Elle est graciée.

 

Trop de cohésion?

 

La belle a quelques atouts. Elle écrit elle-même les morceaux, elle sait jouer du piano, ce n’est pas donné à tout le monde. En surfant, vous vous rendrez compte qu’elle ramasse pas mal, on peut lire que c’est un disque fade, qu’elle n’a pas de voix, que c’est ennuyeux et qu’elle aurait mieux fait de rester devant la caméra plutôt que derrière le micro. Certes, EN T’ATTENDANT ne figurera pas dans les monuments de la chanson française, mais ce disque est loin d’être ridicule et possède de très bons passages. L’intro au piano (Début), où Mélanie joue une petite ballade un peu nostalgique, est très belle et démontre des qualités de musicienne et d’auteur. Le titre éponyme qui suit est assez accrocheur. La voix est plutôt douce, pas poussée, un peu susurrée. On aime ou on n’aime pas, mais ce n’est pas désagréable. Le duo en anglais avec Damien Rice  pour le titre suivant s’écoute aussi facilement. On commence à sentir l’ambiance proposée par la chanteuse, cette touche pop anglo-saxonne qui la démarque de la chanson française (Kiss, Insomnie). Avec des titres comme "Circus", "Pardon" ou "Il fait Gris" (et d’autres) on sent une légèreté nostalgique. Le risque est cependant d’avoir l’impression d’entendre souvent la même chanson. EN T’ATTENDANT a peut-être trop de cohésion, on aimerait parfois que quelque chose change, ou bouge. Il y a bien les deux duos avec Damien Rice, mais c’est toujours cette mélancolie qui nous envahit et nous plombe un peu le moral.

 

 

Ce disque est très intimiste, il n’a pas de prétention particulière, mais risque de bien vieillir. En le réécoutant plusieurs fois, on est touché par cette sensibilité à bout de lèvre, par ces mélodies au piano, par cette écriture. On est d’accord que sans la popularité de l’actrice, ce disque n’aurait jamais eu ce coup de projecteur et toutes ces attentions, mais il est clair qu’il mérite sa place auprès des bons musiciens de la scène française.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page