Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Mark Lanegan

Mark Lanegan

Blues Funeral

Label: 4AD / Musikvertrieb

ROCK - Voilà huit ans que le chanteur à la voix grave et caverneuse n'avait rien sorti en solo. Ben ça valait la peine d'attendre ! Ce disque somptueux est à ranger aux cotés des classiques du rock toutes catégories.

Mark Lanegan, ça ne vous dit rien ? Bien qu'aillant collaboré avec des grosses pointures, le mythique chanteur américain est toujours resté plutôt  discret. Dans les années 90, il était le chanteur des Screaming Trees. Et pour les jam sessions, il pouvait toujours compter sur ses potes, Kurt Cobain et Layne Staley (le chanteur d'Alice in Chains).
Alors c'est vrai que Mark Lanegan n'a jamais été aussi connu qu'eux, mais en attendant il est toujours en vie et fait toujours péter le Rock 'n' Roll. Comme quoi, la roue tourne…
Vous l'aurez compris : le rock, Mark Lanegan est tombé dedans quand il était petit. Ces dix dernières années, entre ses cures de désintoxication, il a trouvé le temps d'enregistrer trois albums avec Queens of the Stone Age et trois autres avec Isobel Cambel. Il a aussi fait de superbes chansons avec PJ Harvey, et la liste et loin d'être exhaustive…

 

Puis BAMM ! Il sort BLUES FUNERAL. Un disque enregistré avec la complicité de Josh Homme, d'Alain Johannes, de Jack Irons et de Chris Gross. Le résultat sonne super classe et plaira certainement à tous ceux qui aiment Nick Cave ou Johnny Cash. On navigue dans des ambiances sombres et captivantes qui éveillent les sens. L'utilisation de l'électronique donne un côté « indus » qui se marie à la perfection avec les guitares et la voix. Et quelle voix ! Un grain unique, une profondeur insondable qui vous emporte à la manière d'un océan. C'est ça l'effet Lanegan. Et sur ce FUNERAL BLUES, il est au meilleur de sa forme ; inspiré, il se lâche et expérimente à fond.

Donc pas le temps de s'ennuyer, car toutes les chansons se différencient clairement les unes des autres et possèdent une identité propre. Quelles soient calmes ou plus pêchues importe peu, chacune d'elle possède une force, une sorte d’inertie grave et parfois hypnotique qui nous emmène en terre inconnue.
L'album démarre fort sur une rythmique « indus » soutenue. Ensuite c'est plus calme, mais pas pour longtemps. Dans l'ensemble, l'album alterne en souplesse des morceaux calmes et des phases plus Rock n' Roll. Au final, on obtient un vrai chef d’œuvre que je ne peux que vous conseiller.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page