jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Ludwig von 88

Ludwig von 88

La véritable histoire de Beethoven

Edition: Auto-édition


PUNK Les Ludwig
von 88 et moi, c’est une longue histoire d’amour. Comme beaucoup d’autres de
mon âge, c’est par l’intermédiaire de ces groupes alternatifs que je suis
rentré dans un univers qui changea ma vie à tout jamais. En mai 1997, je vois
un de leurs tout derniers concerts en Suisse. C’est mon premier concert punk,
soit un moment inoubliable ! Ainsi, même si je n’écoute que très
modérément les Ludwig actuellement, ils continuent à compter énormément pour
moi, de par ce qu’ils représentent.

Lorsque j’ai
appris que Laurent, premier bassiste du groupe, avait sorti un ouvrage
retraçant les six premières années d’existence du groupe, soit de 1982 à 1987,
je me suis empressé de le commander. Je me suis régalé en l’ouvrant, vu qu’il
s’agit d’un authentique roman-photo, concocté avec amour et surtout avec
humour. Et l’humour, c’était le moteur des Ludwig von 88. Dans les derniers
albums, les blagues ne devaient faire rire que les fans les plus assidus, mais cet
ouvrage permet de renouer avec le meilleur de l’humour des Ludwig. A plus d’une
reprise, j’ai hurlé de rire, affalé dans mon canapé. Le livre retrace avec
subtilité les différentes virées du groupe, à Barcelone avec les Decibellios, à
Genève pour des concerts sauvages et à travers toute la France avec les débuts de
ce que la presse appellera plus tard le rock alternatif. Entre les galères de
studio et les galères de tournées (la page relatant les rencontres avec les
différents organisateurs ultra motivés, mais pas trop carrés sur
l’organisation, vaut tout l’or du monde), je vous promets que les débuts des
Ludwig n’étaient pas tristes. Personne n’en doute et ce livre retrace
subtilement leur histoire, vue de l’intérieur. Si vous voulez renouer de la
plus belle manière avec les Ludwig ou si vous désirez simplement vous marrer un
coup, ce livre est pour vous.

Il me semble
qu’il n’y ait eu que très peu de promotion autour de cet ouvrage et pourtant il
en vaut la peine, croyez-moi sur parole ! Un volume deux est,
semblerait-il, en préparation. Je l’attends de pied ferme.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page