Lisa Hannigan

"Ocean and a Rock" réussit à nous ouvrir l’appétit. Un morceau très doux, harmonieux, rien d’exceptionnel, mais on se dit que Lisa réserve sa puissance pour plus tard ! Alors on continue… "Venn Diagram" est un peu plus prenant : une simple guitare et un violon, une formule simple mais efficace qui permet  d’apprécier la voix. La voix s’impose, on devine enfin le caractère de Lisa, et la tournure qu’elle a voulu donner à son album. Ce morceau semble plus refléter sa personnalité. Mais quelques titres plus tard, on commence à tourner en rond… Aucun n’est mauvais, mais aucun ne ressort du lot. "Sea Song" et "Keep It All" sont le côté sombre de l’album, et "Splishy Splashy" quant à lui est la pointe de féérie. Des impressions bien différentes se dégagent, mais à aucun moment on se sent pris aux tripes. Un léger coup de cœur pour "Courting Blues", avec ses notes larmoyantes, et son style déstructuré. Le violon semble agoniser tandis que Lisa pousse (enfin) sa voix ! Un morceau vraiment envoutant !

 

 

Néanmoins la voix reste généralement dans la même tonalité, pas de grosse surprise, ou de prouesse inattendue à déclarer. De meilleurs albums ont par la suite été sorti par la belle Lisa.
La question se pose alors de la pertinence de ressortir ce disque qui n'est pas si vieux… On aurait préféré entendre une nouvelle galette de la chanteuse. On peut se consoler en allant l'écouter au Kaufleuten de Zurich jeudi 18 octobre en ouverture de Glen Hansard.

 

About Author

Check Also

La playlist de l’été des Lords

Bon on vous avoue qu’on a attendu quelques semaines avant de publier cet article. On …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench