vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Les Tit’ Nassels

Les Tit’ Nassels

Même Pas Mal

Label: Athome / Disques Office


CHANSON Encore un album réussi pour ce groupe (duo) sympathique qui nous prouve qu’ils ne sont pas en manque d’inspiration. Lorsque chanson rime avec passion. Analyse.

Il est des mélodies qui restent
dans la tête et qui tournent… qui tournent… qui tournent… Ce huitième album du duo roannais
en est un concentré. En chefs de file : “Bouche cousue”
et “L’envolée”, des refrains à éviter d’écouter le matin au réveil
sous peine de les siffloter toute la journée. Pour donner cet effet
« Tourbillon de la vie » à une chanson, il faut le bon mélange :
de la simplicité, de la nostalgie et un peu de spleen. Mais cela ne suffit pas,
il faut aussi une touche de magie et passablement de talent. En faisant mûrir
le tout une dizaine d’années cela fait : « MEME PAS MAL ». Par son côté ballade, un son très
propre se dégage à l’écoute du disque (bien sûr, cela ne plaira pas forcément
aux amateurs rock, fans de l’underground finlandais). Ce côté lisse qui fait
que, même quand une chanson se veut politisée, elle ne risque pas d’être
interdite de diffusion “Au Royaume des Gallinacés”

Pour ajouter une couche de
douceur, les pistes ne font pas plus de 3 minutes 30 et leurs textes parlent
beaucoup du temps qui passe et des relations homme-femme , avec, il est vrai,
parfois, un point de vue plutôt original : “J’ai merdé”.

Du studio à la
scène

Dix ans et huit albums, ce rythme
pourrait rendre d’autres groupes jaloux. On pourrait penser que Sophie et Axl
passent leur temps en studio. Mais il n’en est rien. Les Tit’ Nassels sont
aussi un groupe d’extérieur. Se faire des scènes à deux, la plupart des couples
le fait assez facilement. En revanche, faire de la scène à deux, demande un
certain savoir-faire. Un côté vraiment théâtral, des arrangements souvent
burlesques et une grosse dose d’humour donnent à leurs spectacles une couleur
toute particulière qui a fait la force de ce duo dans ses premières années.

Dans la droite ligne des Ogres de
Barback, Merzhin et autres Aldebert, les Tit’ Nassels nous livrent avec ce MEME PAS MAL trois quarts d’heure de musique sincère et délicate
à écouter sans danger.


Les Tit'Nassels - Même pas mal - 24 novembre 2010 from Désinvolt on Vimeo.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page