vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Kursed en live

Kursed en live


L'Intermédiare, Marseille (FR), jeudi 28 novembre 2013

REVIEW - Après un warm-up à l’Intermédiaire (Marseille), Kursed présente son dernier EP RETROMANIA, un an après le sublime MIAOW. Quatre titres, quatre influences énergiques mais mélodiquement intéressantes. Avant de présenter leur EP, RETROMANIA, à Montpellier (Black Sheep, 30 novembre dernier), Kursed était de passage à Marseille, à l’Intermédiaire, jeudi 28 novembre.

L’Intermédiaire a la bonne idée de mixer un bar type pub et une salle de concert à l’arrière… Bon, je ne vous cache pas que j’ai été un peu déçue par le peu de monde présent sachant que le quartier est vivant et que la programmation était largement plus écoutable que ce que l’on entend trop souvent à la radio !

Bref, après quelques allers/retours entre le bar et le trottoir pour « se geler » un peu, et l’arrivée de quelques fans de rock indé, le premier groupe, des locaux, Alifib, un brin alternatif (dont ‘Daylight’ vaut le détour) se propulse sur la scène. Heureusement que le son à l’arrière du bar est plus atténué car cela sonnait un peu trop fort et les paroles étaient de temps à autre inaudibles.

Bref, entre mon verre de blanc, mon œil sur l’écran télé pour les matches de Lyon et Bordeaux et mon attente pour Kursed (qui était l’unique raison de ma venue), j’ai écouté tranquillement sans être révolutionnée…

Vient le tour de Kursed (enfin) qui réveille tout de suite le public présent avec son rock indé énergique et ses riffs de guitares. Visiblement toujours à la recherche d’une connexion avec les personnes présentes, qui ont réagi à chaque aparté du chanteur, je confirme que le groupe produit un rock assez festif avec un style musical ancré dans une recherche permanente d’une sonorité singulière.

Ajoutez à ça le charisme naturel du chanteur et une belle voix, cela donne un concert rock, pertinent, pêchu et trop "grand" pour une salle si petite. Les ayant vus à Nîmes, en extérieur, je peux vous dire que cela envoie pas mal et qu’ils valent le détour…

En sus, RETROMANIA sonne fort avec ses quatre titres autant étonnants que séduisants. J’avoue une faiblesse immense pour "Success" (qui le mériterait tout simplement !) et surtout à "Country Song" que Johnny Cash aurait adoré et qui vaut tous les lauriers. Ce qui prouve que les petits gars de Kursed en ont encore sous le pied…

 


3 commentaires

  1. Je partage tellement cette critique sur Kursed, cet EP est tout simplement sublime.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page