samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Kryptos

Kryptos

The Coil of Apollyon

Label: AFM Records

TRASH - Lecteur de Lords Of Rock si tu ne connais pas la scène trash indienne, c’est que tu es un ignare ! Avec cette chronique je t’offre une séance de rattrapage. Explications.

Kryptos pratique un trash à la Destruction période MAD BUTCHER (1987) et à la Kreator (cf : l’excellent COME OF SOULS,1990). La particularité de ce combo n’est pas qu’il est issu d’Inde ou encore qu’il est signé chez le cultissime AFM, ou encore qu’il a participé au non moins célèbre Rockmaraton en Hongrie ou bien qu’il soit en contrat avec Mapex et ESP. Rien de tout cela n’est étonnant pour un groupe du fin fond de l’Inde croyez-moi. Je connais une ribambelle de groupes de black metal sénégalais, des groupes de brutal death Algériens ou des groupes de Heavy Metal Thaïlandais, donc à ce niveau plus rien ne me surprend. Cependant, réussir à monter un album de neuf titres de cette qualité, je dis bravo !

L’album est cohérent et nous voilà dans les 80/90’S avec le son costaud des Dark Angels de la meilleure période et les guitares furieuses de Forbidden, pfff quelle claque. Ces mecs ont du se faire cryogéniser ce n’est pas possible autrement. L’album ouvre sur l’excellent "The Mask Of Anubis" rien à jeter dans ce titre : intro furibonde, batterie carrée, chant à la Coroner, putain de merde, ces gras connaissent les classiques c’est impressionnant. Qu’on se le dise, ils ne sont plus si nombreux les groupes qui pratiquent ce type de musique « à l’ancienne » comme on dit à la belle époque de l’Ipad et du taux de chômage à près de 10%.. (Note du rédacteur en chef: Emmanuel vit en France)

 

 

En tout cas le disque se déroule méchamment et ce ne sont pas les furieux : "Serpent Mage" et "Spellcraft" qui me feront dire le contraire. Écoutez un peu le pont sur "Spellcraft" vous verrez que Rohit Chaturvedi (guitariste soliste de Kryptos) n’a rien à envier à un certain Rick Hunolt (personnage haut en couleur et guitariste d’Exodus sur la superbe période de TEMPO OF THE DAMNED).

Comme quoi l’Inde regorge de trésors et pas seulement de disque durs externes fabriqués par des enfants de 8 ans. Au fait : « Tu fais quoi ce soir ? ».

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page