vendredi , 28 janvier 2022

Kabul Golf Club

Ah, enfin du bon rock qui chie ! On y croyait plus. Tout ce que je sais, c'est que les membres de Kabul Golf Club viennent de la province flamande du Limbourg, en Belgique. C'est vrai que c'est un peu maigre, mais on s'en fout puisque c'est de leur bruit dont je vais vous parler. D'entrée de jeu, on comprend que ces gars ne vont pas faire de compromis, puisque qu'ils semblent se moquer des normes comme de leur première chemise. Et c'est tant mieux. Le chanteur hurle d'une voix rayée au pic à glace des paroles partiellement compréhensibles. Les musiciens qui l'accompagnent enfoncent davantage le clou en martyrisant frénétiquement leurs instruments. Mais n'allez pas penser qu'ils jouent n'importe comment. Bien au contraire, ils sont d'une précision métronomique et leurs compos sont très inspirées. Les rythmique saccadées de leurs morceaux m'ont fait penser à du Primus en version survitaminée. Le bruitisme des guitares est bien maîtrisé et ils osent jouer avec des dissonances qui perturbent l'esprit.

 

 

C'est donc le genre de musique contemporaine parfaite à écouter pour se défouler quand on sent qu'on est à la limite de péter les plombs. Ça dérange, c'est complètement barré, mais qu'est-ce que ça fait du bien ! Les 14 minutes 30 que dure l'EP (écoutez de préférence le volume à fond) devraient suffire à vous faire passer pour la personne la plus cinglée de votre immeuble. Et si ça ne suffit pas, mettez un masque de monstre à chaque fois que vous sortez de chez vous et le tour est joué.
 

About Anthony

:-)

Check Also

Steve Vai – Inviolate

J’ai toujours été à la fois fasciné et agacé par Vai. D’un côté, très bon …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.