Home » Chroniques CDs » Jim The Barber & His Shiny Blades

Jim The Barber & His Shiny Blades

Thaumatrope

INDIE-FOLK - Jim The Barber & His Shiny Blades: derrière ce nom se cache un groupe de Fribourg formé par Mario Weiss et Cynthia Darioli (tous deux actifs également par le biais du label Saïko Records), accompagnés de quatre acolytes, dont l’album est sorti en avril dernier. En bons fribourgeois, ils ont organisé le vernissage de THAUMATROPE au Nouveau Monde, en faisant salle comble.

Songwriting racé, arrangements classieux, son ample, voix masculine sombre contre voix féminine divine: le premier album de Jim the Barber & his Shiny Blades est un superbe alliage de folk lyrique et de country-rock poussiéreuse… Sur 17 titres, ce premier album rassemble piano, cuivres, contrebasse, guitare, banjo et voix pour former de l’indie folk mêlé par instant de country. Sur ces mélodies teintées de pure mélancolie viennent se poser des paroles abor- dant des thèmes sombres comme le deuil, les départs et les coeurs brisés, sans jamais tomber dans le cliché.

L’album commence avec "Captain Of My Grief", balade langoureuse où les deux voix des leads se marient à mer- veille. Instantanément, Jim the Barber & His Shiny Blades nous envoûtent. Ils nous font vite penser aux groupes top du moment tel que Mumford & Sons, mais avec en plus une voix féminine et un «je ne sais quoi» qui les rend uniques.
Entre deux coups de rasoir, on découvre tour à tour "Leave", "Man of a Thousand Years", "The Ride", "Rebirth", "End of Negotiations" et "Goodbyes", pépites tantôt fragiles, tantôt puissantes, tantôt rock, tantôt folk ou jazz. Plon- gé dans une atmosphère intimiste, on perçoit toute la délicatesse de la musique de Jim et ses acolytes, grâce à des sonorités douces et envoûtantes. Cet opus se termine par le titre "Young and Beautiful", émouvant hommage aux jeunes victimes du drame de Grolley survenu en 2012.

Révélé au grand jour, ce recueil de chansons devrait opérer sur l’auditeur et son ressenti comme le mouvement sur le thaumatrope et ses images figées… Leur musique est un peu retenue, contemplative et réfléchie mais n’en est pas moins passionnante, émouvante et intense. Dans un temps qui semble s’être arrêté, l’atout-maître que sont les magnifiques voix et la complicité de Mario et Cynthia offre une plongée au plus profond de soi. Un jeune groupe qui possède déjà un univers bien à lui et dont on salue également l’aisance scénique et musicale.
En tournée dans toute la Suisse jusqu’en janvier, n’hésitez pas à aller les voir en live. L’occasion de venir carresser notre barbu dans le bon sens du poil et vice/versa.


Check Also

Le stoner à San Diego

Depuis un peu plus de 5 ans maintenant, je suis tombé amoureux d’une scène musicale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.