samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Grant Lee Philipps

Grant Lee Philipps

Little Moon

Yep Roc


Les songwriters folk sont toujours à la mode. Grant Lee Philipps en est la preuve vivante. Il revient avec un nouvel album très convaincant.

 

L’aventure solo de Grant Lee Philipps débute en 1998 alors que celle du groupe Grant Lee Buffalo se termine après une jolie carrière. Le groupe a fait des tournées en compagnie des Smashing Pumpkins, de Pearl Jam et de REM. Michael Stipe est alors un grand fan du groupe. Mais voilà, une rupture avec Warner dissout le groupe.
Grant Lee Philipps ne va pas pointer au chômage pour se la couler douce et signe rapidement chez une autre maison de disque. Depuis, il sort régulièrement des albums entre folk et country qui sont généralement appréciés. Des albums intimistes où le songwriter se livre à son public et essaie de le toucher avec de belles mélodies.

 

LITTLE MOON n’échappe pas à la règle. Des mélodies accrocheuses, efficaces, sans tomber dans la facilité. L’auditeur a du plaisir à entendre les ballades du chanteur et il n’est pas lassé par un refrain ou un air trop simple. C’est la classe !
Cet album a été enregistré en quatre jours avec des musicos de cession et le résultat est plus que bon. Quasiment toutes les chansons ont un petit quelque chose qui nous fait dire « Ah ouais, c’est bon ça ».

 

Ce Grant Lee Philipps va tous nous faire chialer

 

D’entrée de jeu, “Good Morning Happiness” pose les bonnes bases de l’album. Un titre entrainant, presque un peu trop répétitif au niveau du refrain, mais comme il n’est pas trop long, ça passe. Un peu plus loin, il y a “Little Moon”, titre éponyme de l’album. Après les deux premiers titres rythmés, on entre dans un registre plus sweety et tendre. Une chanson qu’on murmurerait bien à l’oreille d’une jolie fille pour la séduire.
Tout au long de l’album on navigue entre guitare acoustique et piano, le tout orchestré d’une main de maître et accompagné de très bons arrangements dont passablement de violon.

 

 

 

La deuxième partie du disque regorge de bons titres. Il y a les très touchant “Blind Man” et “Older Now”. Belles mélodies au piano teintées de nostalgie. Ce Grant Lee Philipps va tous nous faire chialer. L’album se termine avec un peu plus de gaité grâce à “The Sun Shines on Jupiter”, qui dégage une petite touche jazzy belle à souhait. Encore un  très bon titre, ce brave garçon est vraiment talentueux.

 

Dans le genre bon plan pour le cadeau de Noël à votre petite copine, ce disque est pas mal du tout. Vous pourrez même l’écouter en cachette. Grant Lee Philipps sort probablement son meilleur album solo de sa carrière. Tout ça, pour notre plus grand bonheur.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page