Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Gamma Ray

Gamma Ray

Empire of the Undead

Label: Ear Music / Edel / Musikvertrieb

POWER-METAL - C'est naturellement Emmanuel qui nous parle aujourd'hui du dernier album en date de Gamma Ray que l'on connait naturellement grâce à Kai Hansen, ex chanteur d'Helloween.

Quatre ans que j’attends ce disque. Et dire que le groupe a bien failli voir ses bandes s’envoler en fumée. Rappel des faits : en novembre 2013, le studio d’enregistrement de son leader, Kai Hansen prenait feu (NDR. Incendie spectaculaire : http://www.youtube.com/watch?v=TvnxajyhMPk) laissant derrière lui des cendres et fort heureusement aucune victime.

L’avant dernier né MASTER OF CONFUSION ne m’avait pas convaincu, poussif, joyeux, genre fête de la bière… Bref, il est loin le temps du fameux Keeper où l’un de mes amis et moi, abreuvé d’Helloween et de bière bon marché, faisions la feinte de l’ours pour aller nous pochetroner en  ville. Bref, disais-je, que vaut ce dernier né EMPIRE OF THE UNDEAD ?

Pas de doute, c’est  un disque puissant a la production solide. Toutefois, il faut aller direct à la track 2 pour retrouver la puissance et la patte speed d’Hansen. Perso, j’adore ces avalanches de double croches à la grosse caisse et ces va et vient de soli qui se terminent en harmonies. J’ai l’impression de réentendre Keeper… Ceci étant, les compos de 9 minutes me donnent envie d’aller démouler un cake…

Le mix et le master sont vraiment chouettes : la basse, est bien lourde, la batterie sonne « à l’allemande » (NDR. comprendre façon Accept) et les grattes sont grasses, tout ce que j’aime.

Au fond, le problème de Gamma Ray est simple : ils sont prisonniers du spectre d’Helloween ! La voix est maitrisée les instruments sonnent juste, écoutez « Born to Fly » vous verrez que les teutons en ont encore sous le capot. Mais voilà, c’est du vu et revu. Tout cela est inoffensif et ne casse pas trois pattes à un canard. Les refrains sont convenus mais n’est-ce pas cela que l’on vient chercher dans le heavy ? Le disque se laisse écouter et on pousse le volume car les compos sont bonnes, rien à redire la dessus. Pourtant voilà, l’ensemble n’est pas original pour un sou. Dommage qu’un génie comme Hansen ne soit pas capable de nous faire davantage rêver !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page