mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Gallows

Gallows

Gallows

Label: Venn Records - PIAS / Musikvertrieb

PUNK-HARDCORE – Ca faisait un petit moment qu’on ne proposait pas une chronique qui chie des bulles. Chose faite avec l’album éponyme de Gallows. Ames et armes sensibles s’abstenir.

L’heure est venue de vous secouer les puces bande de rockers. On est d’accord que la rentrée rock 2012 est chouette, avec un tas de bons disques à découvrir, mais à un moment donné il faut ranger l’indie-electro-pop et écouter un peu de zic qui en a au fond du caleçon. Désolé les filles… Tu vas donc ranger ton disque de Cat Power et écouter le dernier album des Anglais de Gallows ! Et vite !

Cet album est le troisième dans la discographie du groupe et le premier avec Wade McNeil au chant. En effet, le charismatique (maigrichon et tatoué) Frank Carter a quitté le groupe et fondé un nouveau projet (Pure Love). On avait pu découvrir les premières prémices du nouveau Gallows avec un EP (DEATH IS BIRD) en décembre dernier. Des titres très courts, envoyés un peu « à la va vite » qui n’avaient pas convaincu outre mesure. C’est donc avec beaucoup d’appréhension que cet album GALLOWS arrive pour cette rentrée 2012.

 

 

Et franchement c’est plutôt une bonne surprise. Les titres sont mieux construits que sur l’EP, la voix de McNeil s’affirme et s’affine, on retrouve l’énergie attendue et tant appréciée. C’est vrai que remplacer Carter n’est pas une mince affaire et on reste un peu nostalgique de la vieille époque. Mais accordons du temps au nouveau frontman et soyons indulgents. Il y a d’excellents moments sur cette nouvelle galette, on pense notamment à "Last June", "Victim Culture", "Depravers" ou encore "Austere". Sur scène, ce sera encore plus dur de faire oublier Carter, mais c’est tout le mal que l’on souhaite au groupe s’ils veulent poursuivre sereinement la suite de leur carrière.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page