mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Futurs Ex

Futurs Ex


Distr: Rue Stendhal

PUNK ROCK FRANÇAIS – Un album qui sort presque 10 ans après son enregistrement, ça vous surprend ? Tout arrive à point à celui qui sait attendre disait l’autre.

Chez Lords of Rock, on suit régulièrement les activités musicales de Pat Kebra. Mais avant qu’il ne sorte des albums solos (lire ici, et encore ) il a fait partie de quelques groupes, notamment Oberkampf, mais pas que… Il y a aussi eu Futurs Ex en compagnie de RXC et Thierry Gaulme dans les années 2000. Mais voilà que le groupe se sépare en 2008 après seulement un EP… Et ce n’est qu’en 2016 que les autres enregistrements ont été montés, mixés et que l’album éponyme voit le jour. C’est donc une bonne nouvelle pour les (anciens) fans du groupe de l’époque et une découverte pour beaucoup d’autres.

Si vous suivez et connaissez un peu la direction artistique de Pat Kebra, ce disque ne vous surprendra pas. On reste dans le bon vieux punk rock qui envoie du bois et qui comporte des messages clairs. Cela commence par le titre "FuturS EX" avec tous les jeux de mots possibles et visuels. On arrive ensuite à un incontournable avec "Je te hais". Rien à voir avec la reprise de Slayer "I hate You", c’est plutôt une adaptation du titre d’Umberto Tozzy "Ti Amo". On retrouve la mélodie bien connue, mais avec cette fois des paroles très explicites et beaucoup moins tendres. Vraiment excellent. On trouve encore une reprise, une vraie cette fois, avec "Lucifer Sam", un titre du premier album des Pink Floyd. Ce n’est pas le morceau le plus connu des Floyd, le choix de cette reprise est d’autant plus intéressant.

Avec un titre comme "Téléchargez-moi" un peu plus loin, on sent que le texte a déjà une dizaine d’années dans les pattes. Le débat du téléchargement était plus présent dans les années 2000 qu’actuellement.

On a du plaisir à écouter cet album, même si ce n’est pas le disque du siècle. On reste toutefois sur un sentiment mitigé, car à priori il n’y aura pas d’autres disques de ce groupe, ni de concert. Il n’y a donc aucune projection possible. Il faut donc prendre cet album comme un petit bonus et se dire qu’on n'aurait pu ne jamais le découvrir et le posséder.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page