samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Fugo

Fugo

Avant 93:43

Label: Engineer Records / Irascible

ROCK ALTERNATIF - Plus qu’un album, AVANT 93 :43 est le résultat d’un travail abouti pour Fugo. Le combo argovien innove en matière deconcept-album avec ce nouvel opus. Triple album en trois pochettes distinctes, AVANT 93 :43 est soigné tant au niveau design qu’au niveau sonore.

Ce deuxième album de Fugo risque de faire davantage parler de lui de par son format atypique que par sa qualité musicale. Et pourtant, au niveau musique, il y aurait beaucoup à dire, mais le groupe fait tout pour brouiller les pistes. Voilà le concept : trois albums dans trois pochettes distinctes comprenant six titres chacun. Trois époques représentées avec le personnage féminin qui ne vieillit pas. L’homme par contre, passe de l’enfant à l’adulte et finit en vieillard… trois étapes de la vie. Pour brouiller les pistes, Fugo n’a pas nommé ses morceaux. Les titres sont numérotés (1.1 1.2 etc… 2.1 2.2 2.3 etc.. ) et l’addition des minutes s’affichent au fur et à mesure des morceaux. A la fin du troisième album, on est à 93 minutes et 43 secondes. Les détails sont poussés jusqu’à utiliser des polices différentes et représentatives pour chaque album en fonction de l’époque. Les dessins sont l’œuvre de Conrad Keely leader du groupe And You Will Know Us By The Trail Of Dead

 

Comme si le temps était compté… 

 

Le décor est planté avec ça ; vous l’aurez compris, le côté visuel a une importance majeure chez les Argoviens. La question qui vient en tête est naturellement de savoir si la musique varie selon les albums ? Et ben, non ! Fugo reste très linéaire tout au long de ses 93 minutes et 43 secondes. Le groupe joue un rock assez noisy que l’on pourrait classer entre du rock progressif et du post-hardcore. La voix un peu criarde de Roman Donzé  et les guitares incisives apportent une touche tranchante au rock de Fugo. C’est sans concession, on n’est pas là pour se reposer. Tout au long des ces trois albums, le rythme est soutenu, comme si le temps était compté… Si Conrad Keely dessine les pochettes de Fugo, ce n’est pas que par goût du dessin, les deux groupes sont proches au niveau musical et sont d’ailleurs ensemble en tournée. Fugo ne va pas soigner le côté mélodique de son rock, mais développer une intensité qui se dégage en live.

 

Certains titres se démarquent tout de même un peu comme "3.5" qui tend vers une expérimentation psychédélique et monotone. Le duo "2.2" et "2.3" est remarquable, les deux titres s’enchaînent à merveille (concept-album). A signaler que Fugo s’essaie au français sur "1.6" qui boucle le premier des trois disques. On espère que les Argoviens viendront en Romandie pour qu’on découvre leur performance scénique et s’ils viennent avec Trail Of Dead, on en sera que plus
ravi. La vidéo ci dessous n'est pas actuelle, nous n'avons rien trouvé concernant le nouvel album.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page