Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Fucked Up

Fucked Up

Couple Tracks

Matador


Houlala… Ca va faire mal. 25 titres du groupe punk hardcore Fucked Up. Rien que ça. Âmes sensibles et fan de soft rock s’abstenir.

 

Fini la rigolade, Fucked Up revient pour foutre un énorme coup de pied dans la fourmilière musicale et pour nous faire décrocher un peu de tout ce qu’on impose en matière de rock. Car à l’heure où les Grammy Awards récompensent les pires artistes de l’année, il est bon temps de se raccrocher à des valeurs sures et d’arrêter d’avaler les conneries qu’on nous inflige à longueur de journée.

Le meilleur remède est encore d’écouter ce double album de Fucked Up qui regroupe des singles, des inédits, des démos de 2002 à nos jours. Après avoir écouté ces 25 titres à la suite, il est fort probable que vous jetiez votre téléviseur par la fenêtre, que vous ressortiez votre vieux t-shirt des Ramones et que vous donniez vos disques de Coldplay à Emmaüs.

 

Pour rappel, Fucked Up est un groupe canadien oscillant entre hardcore et punk. Très très énergique, leur musique ne laisse pas indifférent. On ne s’émeut pas devant une mélodie mielleuse chez Fucked Up, on tape plus fort, on joue plus vite et on gueule un bon coup. Le groupe a d’ailleurs la réputation sulfureuse de sortir son énergie avant ou après le concert en détruisant ce qu’il trouve sur son passage (WC, loges, matos). Pourtant à les voir, ils ont des bonnes têtes les gars de Fucked Up, on dirait une bande d’étudiants bobos avec leur chemise à carreaux. Bon, c’est vrai que le chanteur Pink Eyes (le gros barbu chauve) n’a plus trop une tête d’étudiant et se met généralement dans des états pas possibles lors des concerts.

 

Fini la rigolade

 

Au niveau du contenu, on vous l’a dit 25 titres qui décapent et revigorent. Un vent de fraicheur souffle depuis Toronto jusque dans nos oreilles. On ne va pas vous énumérer et décrire 25 morceaux hardcore, mais certains valent tout de même qu’on s’y attardent. Tout d’abord “No Pasaran”, premier titre de l’album et surtout un des tous premiers titres du groupe. Après une minute d’introduction et de blabla, une vague déferlante nous tombe dessus. Une vraie tuerie avec un son rocailleux. Un peu plus loin il y a “Generation” et “Fixed Race” avec leurs riffs à la manière Ramones et une voix qui se rapproche du vieux Lemmy. “Toronto FC” a un côté mélodique (si si j’vous jure) qui accroche vite. En écoutant quelques fois l’album, ce titre ressort du lot.

 

 

 

Sur le deuxième disque, il y a l’excellent “Teenage Problems” en deuxième plage qui donne envie de retourner la pièce où l’on se trouve. On découvre aussi les inédits, “Magic Word” et “David Comes to Life” qui sonnent plus rock avec des riffs beaucoup plus légers. La voix est complètement trafiquée, ce qui donne un genre psyché qui n’est pas terrible. Fucked Up est bien plus efficace dans son punk hardcore. On pardonnera ce petit écart, car les 23 autres titres sont d’une puissance redoutable et donnent un coup de fouet à nos tristes et grises journées d’hiver.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page