Arno Santamaria

Enfant déjà, Arno savait qu'il voulait faire de la musique son métier. Comme ses parents ont dû lui dire que musicien c'est  pas vraiment un métier, il a commencé par être ingénieur du son. Ça c'est du solide !  Une fois son beau diplôme en poche il a travaillé dans plusieurs studios d'enregistrement parisiens. C'est comme cela que Arno Santamaria s'est fait les dents avant de sortir sa propre musique. Passionné de guitare, il site Neil Young parmi ses plus grandes influences. Pour ce qui est des textes, de la théâtralité et de son engagement, Léo Ferré est un de ces modèles. Il cite également Radiohead pour les arrangements et le son fouillé. Qu'il s’agisse des mélodies ou des arrangements, Arno a quasi tout réalisé seul, et cet album est le fruit d'un long travail. Le résultat est donc très pointu et ravira certainement les amateurs de grande chanson française.

Les textes sont poétiques et évoque une prise de conscience artistique de la société dans laquelle nous vivons. Certes, mais pour ma part, je suis passé un peu a côté de cette album. J'ai trouvé l'ensemble un peu trop sérieux et tristounet. A mon avis rien de tel pour rester bien au chaud dans un état dépressif.

About Author

Check Also

Du live façon cachemire en boucle dans tes oreilles

Vous savez maintenant à quel point j’adore les concerts, je vous emmène avec moi vous …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_USEnglish