Que d’évolution bienvenue depuis les premières éditions du Festi'Neuch ! Fleurant bon le rock pas franchement dégrossi à ses débuts – à choix, Lofofora, Sinsemilia, Glen of Guinness,

Festi’Neuch

 

Que d’évolution
bienvenue depuis les premières éditions du Festi’Neuch ! Fleurant bon
le rock pas franchement dégrossi à ses débuts – à choix, Lofofora,
Sinsemilia, Glen of Guinness, devant quelques milliers de spectateurs
composés en grande partie des irréductibles motivés de la fantastique
Fête des Vendanges annuelles, le festival s’est extirpé d’un statut de
fête à mineure pour devenir un rendez-vous attendu et apprécié des
connaisseurs, ce devant un public toujours plus nombreux, et donc,
forcément toujours moins neuchâtelo-neuchâtelois (24’000 personnes en 3
jours l’an passé).

 

Après avoir accueilli
The Verve, The Streets ou encore la géniale Feist en 2008, The Stooges, Justice et feu les artificiers Houston Swing Engine en
2007, l’attente était de fait conséquente pour cette 9ème édition. D’autant plus que, pour la première fois, signe encourageant, le festival se déroulera sur quatre jours, soit du jeudi au dimanche. Parmi les choses à ne pas manquer:

 

– Peter Doherty

– Keziah Jones

– Mr. Oizo

– Digital Natives

– Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra 

– IAM

– Round Tables Knights

– Aloan

 

A noter qu’il reste encore des places pour chaque soir. Reste une question: qui aujourd’hui a envie de voir Limp Bizkit, le groupe américain trainant le plus de casseroles? Toutefois, si vous avez une grande envie d’éclectisme, le Festi’Neuch est fait pour vous!

 

About Author

Check Also

2024 : année de Johnny Mafia

Si vous écumez les festivals, que votre oreille est apaisée à l’écoute de sons crasseux …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_USEnglish