mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Eiffel / X. Rudd

Eiffel / X. Rudd

Review du week end

Amalgame Yverdon (CH) vendredi 19 et samedi 20 novembre 2010


REVIEW Ce week end, l’Amalgame pouvait se vanter d’avoir une
belle affiche avec deux soirées de qualité. Les rockers Bordelais d’Eiffel que
l’on ne présente plus sont revenus à Yverdon vendredi soir et l’Australien
Xavier Rudd dans un registre plus world a conquis le public présent. Retour sur
un week end à l’Amalgame.

Classe et sobriété

 

Romain Humeau et ses musiciens étaient donc de passage à Yverdon pour la
tournée suite à l’album A TOUT MOMENT. Un endroit que connaît bien le chanteur,
c’était déjà la deuxième fois qu’il venait avec Eiffel et il s’était aussi
arrêté dans la capitale du nord vaudois lors de sa tournée solo il y a 4 ans. En
première partie, le public a pu apprécier le rock très acerbe et énergique des
Kings Of Venus. Les Yverdonnois auront sans doute remarqué quelques têtes
connues sur scène. Une fois la mise en bouche avalée, le plat principal arrive
enfin et le concert peut commencer. “Minouche” ouvre donc le bal en douceur, mais
le rock puissant et électrique du groupe revient en force rapidement avec des titres
comme “Le Cœur Australie”, “Il Pleut des Cordes”, “Saoul” ou encore “Ma Part d’Ombre”.
Le public prend visiblement du plaisir et lorsque “A Tout Moment la Rue”, le titre phare (et très
actuel…) du dernier opus arrive, les spectateurs s’en donnent à cœur joie.
Eiffel délivre une belle prestation, fidèles à eux-mêmes avec beaucoup de
classe et de sobriété. Il y a naturellement une large place aux morceaux du
dernier disque, mais les classiques sont heureusement toujours bien présents.
L’excellent “Sombre” en fin de concert est toujours autant apprécié et pour les
rappels, Eiffel nous gâte avec “Hype” et “Je Voudrais pas Crever”. Comme ça fait du
bien !

World Music

Place au samedi pour une soirée moins rock n’roll, mais très
intéressante pour tout amateur de bonne musique. L’Australien Xavier Rudd
accompagné de ses musiciens Sud-africains d’Izintaba joue de la world music
avec des influences qui vont autant puiser dans le rock que dans le reggae ou
le dub. Un savoureux mélange pour ce personnage qui s’inspire et qui défend la
culture aborigène. Le concert débute aussi tout en douceur, Xavier Rudd seul
sur scène tenant sa guitare sur ses genoux à la façon Ben Harper. D’ailleurs on
pourrait citer Ben Harper comme influence tout comme Johnny Clegg. Les
musiciens rejoignent l’artiste et le concert prend de l’ampleur. Xavier Rudd
manie les instruments avec une facilité déroutante. Passant du didgeridoo à
l’harmonica, tout en jouant sur sa guitare, il prend visiblement du plaisir sur
scène. Le concert est centré principalement sur le dernier album KOONYUM SUN
sorti le printemps dernier. Les fans des premiers albums ne peuvent pas
s’égosiller sur les vieux morceaux, mais ils ne semblent pas spécialement
déçus. Une ambiance de fête et de fraternité règne à l’Amalgame, avec le style
proposé le public a envie de rentrer en communion avec l’artiste. Néanmoins le
concert ne s’éternise pas. Les traînards du coin du bar auront tout de même eu
la chance de discuter avec le beau Xavier qui vient saluer ses fans un moment
après le spectacle. Très chaleureux, il fait des accolades sincères comme si
c’était un vieux copain d’enfance.

Setlist Eiffel :

Minouche

Le Cœur Australie

Il Pleut des Cordes

Saoul

Ma Part d’Ombre

Tu Vois Loin

A Tout Moment la Rue

Sous ton Aile

Je M’Obstine

Bigger Than The Biggest

Dispersés

Nous Sommes du Hasard

Sombre

Clash

Hype

Je
Voudrais pas Crever


Un commentaire

  1. inspectiondelorthorgraphe

    Attention aux typos
    Premi̬re phrase Рse vAnter.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page