samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Early Day Miners

Early Day Miners

The Treatment

Secretly Canadian


Le groupe de l’Indiana réputé pour son côté sombre et mélancolique sort un 6ème album qui risque de surprendre les amateurs.

 

Il y a décidément beaucoup de groupes qui font de la bonne musique, mais qui ne seront jamais en haut de l’affiche. Ce genre de groupes restent souvent fidèles à leur style, ils écument les petites salles et ne font pas de tubes destinés aux radios.
Early Day Miners est un parfait exemple de ce genre de groupes, bien que les styles proposés aient quelque peu variés en une décennie. Les américains sortent THE TREATMENT, 6ème album qui se démarque du reste de la discographie.

 

Avec EDM on peut parler de slow-core, de post-rock, de folk, de rock atmosphérique ou encore de rock dépressif. Réputé pour son côté mélancolique, les natifs de l’Indiana partent sur des chemins plus pop, moins glauques, mais encore loin d’une joie de vivre débordante. On sent une lueur d’espoir qui pointe à l’horizon dans ce dernier opus, mais restons tout de même prudent, ce n’est pas encore la fête du slip.

 

Cet album se compose de seulement 8 titres, vous comprendrez donc que les morceaux sont plutôt longs. Cette longueur s’accompagne d’une certaine complexité et d’une certaine recherche. Les mélodies ne sont pas si faciles à percevoir, c’est plutôt un disque d’ambiance. Ce n’est pas très flatteur de dire qu’il s’agit de musique d’ambiance, mais pourtant c’est le cas. Les titres s’enchainent parfois sans forcément que l’on s’en rende compte. La rythmique est d’ailleurs souvent identique et il y a un côté répétitif dans la construction des morceaux.

 

On sent une lueur d’espoir qui pointe à l’horizon dans ce dernier opus, mais restons tout de même prudent, ce n’est pas encore la fête du slip

 

Pourtant il y a de bonnes choses dans cet album, les titres sont agréables, les compos sont intéressantes, mais ce n’est pas incroyable non plus. On retiendra tout de même les deux premiers morceaux “In The Fire” et “So Slowly” en début d’album qui sont dans un registre pop rock, assez gai pour du Early Day Miners.
“How To Fall” a aussi un bon potentiel et mérite une écoute attentive. Enfin, le titre qui clôt l’album “Silver Oath” est à signaler, avec une douce voix féminine qui envoute. Le titre est très court, mais toute la mélancolie qui n’apparaissait pas sur THE TREATMENT ressort tout à coup en moins de deux minutes. L’ambiance est plombée, on range les crécelles et les nez de clown…

 

Nous n’allons donc pas vous recommander à tout prix cet album. Si vous décider de l’acheter, c’est très bien, tant mieux, choix intéressant. Si vous renoncez, soyez rassuré, vous ne passez pas à côté de l’album révélation 2009.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page