dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Disused

Disused

EP

Label: Autoproduction

POP-ROCK - On savait les rockeurs yverdonnois très actifs sous l’habituelle chape de brouillard qui recouvre la ville, en voici une nouvelle preuve avec le quatuor Disused. Formé en 2008 et remanié par la suite, le groupe sort là son premier EP : une entrée timide dans la grande foire musicale, qui augure néanmoins de belles choses pour la suite. Chronique.

Cet EP est une sélection de trois morceaux parmi la quinze-vingtaine que le groupe à déjà composés. Sobrement intitulé DISUSED, signifiant littéralement « désaffecté » ou « hors d’usage », il nous invite en ce sens à un voyage mélancolique, voire passéiste. Les yverdonnois font ainsi dans un pop-rock plutôt « émotionnel » (si ce terme a une quelconque signification en matière musicale), tourmenté, parfois sombre. Or, derrière cette rage contenue, il y a également une certaine fraîcheur qui se dégage de leur musique, on en veut pour preuve le "Believe" introductif qui, après une construction et une instrumentation dignes d’un tout bon pop-rock, nous emporte dans un passage aérien du plus bel effet. "Another Day Wihout You" est un peu de la même trempe et témoigne du talent de ces quatre lascars pour l’art de la mélodie. Plus atmosphérique et intrigant, "Bereaved" complète parfaitement l’EP. Tout le long de celui-ci, l’auditeur, agréablement tiraillé entre espoir et désespoir, y trouvera moult références au pop-rock, rock « émo » (à ne pas considérer péjorativement ici), voire à certaines facettes du nu-métal, qui ont marqué les années nonante et deux-mille.

 

 

En définitive, c’est court mais sacrément bon. Ce sentiment est d’ailleurs confirmé par les autres morceaux du groupe que l’on peut entendre à gauche ou à droite, notamment sur la plate-forme helvétique Mx3. On ne peut donc que conseiller au lecteur d’aller y jeter un coup d’œil et à tout bon vaudois de sortir de chez lui si Disused passe pas loin, peut-être même en territoire ennemi, au Caprices Festival à Crans-Montana.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page