mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Didier Super en interview

Didier Super en interview

En Interview

INTERVIEW - Avant son passage au Nouveau Monde de Fribourg, l’excentrique Didier Super a répondu à quelques questions.

 
 
Lords of Rock: Salut Didier, on voulait savoir si tu étais quand même content de venir jouer chez ces cons de Suisse?
 
Didier Super: Pourquoi faudrait il que je sois content ? Est ce que les gens s'obligent à être contents d'aller bosser, hein ?
Très sincèrement, je cherche des raisons de l'être. Pour l'instant, je me dis que le chocolat sera meilleur mais le pain sera moins bon…
 
Est-ce qu'il arrive que tu te fasses menacer par des gens qui ne comprennent pas ton humour, ton second degré?
 
Ca arrive. Le mois dernier, j'etais dans une colonie francaise dans le pacifique, et je peux te dire que la petite vidéo rigolote que j'ai faite pour anoncer ma venue n'a pas fait rire tout le monde au point que le festival a failli être annulé tellement je recevais de menaces d mort…
 
Jusqu'ou peux-tu aller par provocation? Est-ce que tu te fixes des limites?
 
Tu sais je suis artiste, c'est le cosmos qui me fournit en inspiration, et le cosmos est infini, il n'a pas de limite, contrairement à la vedette dont l'inspiration est fournie par l'industrie…
 
Quelle musique (ou quelle drogue) t'a influencé dans ta jeunesse pour en arriver là?
 
Qu'est ce que ca peut te foutre ?
 
On a cru comprendre que tu avais eu des soucis avec Universal, c'est déjà étonnant que tu aies signé chez une major, ils t'ont proposé un contrat alléchant?
 
Oui c'est vrai qu'un artiste "underground" ne doit pas signer avec une major, hein ? Il doit signer avec un label, un label étant juste une major qui n'a pas réussi à devenir une major… Non, en fait, j'ai rien signé chez universal, ils ont juste racheté mon label, qui s'appelait V2, et ils ont récupérés les stocks vendables, dont je faisais partie, c'est tout. Une fois chez, sans l'avoir demandé, je leur ai demandés de me laisser partir, et ils ont fini par ceder une fois qu'ils ont compris que je n'avais aucune ambition.
 
Est-ce que tu chantes parfois dans la rue? Au marché? au mariage ou des des endroits insolites?
oui.
 
 
 
 
 
Est-ce que ta notoriété t'aide à emballer les filles? Ou les hommes?
 
La notoriété attire effectivement la gonzesse. Mais attention, pas toutes ! Une catégorie très précise de gonzesses qu'on appelle généralement  "petites conasses"…
 
Question facile. Et si Didier Super était la réincarnation du Christ? Franchement, qu'est-ce qu'il se passerait?
 
Et ben on me crucifierait pareil que l'autre ! d'ailleurs, c'est pas dit que ca ne m'arrive pas, puisque je le suis !
 
A part ton disque, est-ce qu'il y aurait un autre album que tu pourrais conseiller à tes nombreux fans?
 
Tu crois pas que tu devrais laisser ca à de plus gros médias, que de dicter aux gamins ce qu'ils doivent consommer ou non ?
 
Enfin pour conclure, que souhaites tu dires aux (nombreux) Suisses que liront cet interview?
 
Vous n'êtes pas vos grands parents, vous n'avez pas a culpabiliser. Vous n'y êtes pour rien si ils se sont enrichis plus ou moins directement grâce au nazisme.
 
 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page