jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » dEUS

dEUS

Following Sea

Label: Pias / Musikvertrieb

ROCK - Le groupe avait annoncé avoir une quantité de morceaux en stock, ne pas vouloir s’en séparer et les sortir sous la forme de plusieurs EP au cours de cette année. Mais finalement Tom Barman et ses compères ont décidé de de nous offrir un album complet 9 mois à peine après la sortie de KEEP YOU CLOSE. Un 7eme opus pour les anversois qui ne nous aura malheureusement pas complètement convaincu.

Fini donc les 3 ans d'attente interminable pour les fans ; fini de se demander à quand une nouvelle galette. Et ce n'est pas tout! Car en plus d'avoir complètement chamboulé leur rythme de sortie, dEUS, continue à briser les codes qui étaient les leurs jusqu'à maintenant, puisqu'en guise de premier single, ils nous offrent un titre entièrement en français. Le premier dans la langue de Molière sur un album du groupe. Signe que la quiétude qui nous était apparue lors de notre rencontre du mois de décembre dernier existe bel est bien. On connaissait l’attachement de Tom Barman pour d’illustres poètes de la chanson française et avec les "Quatres Mains" il arrive magistralement à nous prouver qu’il n’a rien à leur envier. Mais si ce titre est une véritable réussite, il faut avouer que pour le reste on est un peu, voir nettement, moins unanime. Il nous est, en effet, apparu qu'une fois le morceau d’ouverture passé l’album est dépourvu des surprises et des prises de risques auxquelles le groupe nous avait habitué jusque là. Un peu comme si une certaine routine s’était désormais installée et que cette inopinée sortie était une façon de la briser.

Il est pourtant incontestable qu’il s’agit bel et bien d’un album de dEUS, que le style est comme à l’accoutumée reconnaissable entre mille. Il est également indéniable que les qualités qu’il recense sont bien plus nombreuses que sur quantité d’albums qu’il nous arrive d’encenser. Mais pour un groupe de l’envergure de dEUS, c’est insuffisant. Insatisfaisant car précipité. Tout comme il est indiscutable que l’accroche n’est pas la même que pour les précédents opus. Peut-être justement parce qu’il est trop proche du dernier en date. Trop proche au niveau temporel mais surtout dans ce qu’il nous renvoie. Le chemin qu'ils nous font prendre nous ramène exclusivement à KEEP YOU CLOSE plutôt qu’a l’ensemble de l’œuvre du groupe. Un parcours semé d'embuches qui ne lui permet pas d’en faire un chapitre à part entière, et qui nous empêche de profiter pleinement de cet album.

 

 

On n'a pas cherché à savoir si FOLLOWING SEA est issu des mêmes sessions que son prédécesseur, mais il ne fait aucun doute qu’il s'y apparente ma fois beaucoup trop. Alors peut-être n'avons nous pas eu assez de temps pour nous impatienter. Peut-être que cette proximité a altéré notre jugement, que nos mémoires n’ont pas eu assez de temps. Peut-être n’avons-nous pas su apprécier FOLLOWING SEA à sa juste valeur. C’est malheureux mais au bonheur de la découverte du premier single s'est substitué l'ennui de l'écoute des autres titres. Il nous est donc impossible de le ranger parmi les nombreux incontournables de leur discographie. A moins qu'après les avoir vu le défendre sur scène? Après tout, il n'y a que les imbéciles…

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page