jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Da Silva

Da Silva

La Distance

Label: Pias / Musikvertrieb

CHANSON FRANCAISE - Nouvel album, nouveau style, nouveau label, Da Silva revient avec un 4ème album différent. Différent certes, mais pas franchement gai et ça ce n'est pas nouveau. L'artiste utilise une certaine noirceur pour nous parler des choses de la vie.

J'ai découvert Manu Da Silva en 2005, lorsqu'il avait sorti son premier album que j'avais alors adoré. Depuis, je dois bien avouer que je me suis peu intéressé à sa musique. Il est pourtant claire que Da Silva et un artiste incontournable de la scène musicale française. Il a su d'emblée imposer son sens de la mélodie et son timbre de voix particulier. Sur LA DISTANCE ses qualités se retrouvent, les arrangements sont soignés et le piano l'emporte parfois sur la guitare.

Le truc avec Da Silva c'est qu'il faut savoir apprécier les textes poétiques et mélancoliques. L'ambiance n'est pas toujours à la fête, mais plutôt à la prise de recule et à la réflexion sur les difficultés que nous rencontrons dans notre vie. Manu avait lui-même dit que bien qu'il est de nature joyeuse dans la vie, dans la musique il a une pathologie de la mélancolie. Le moins que l'on puisse dire est que LA DISTANCE confirme cette tendance. On trouve quand même une chanson d'amour sans rupture (La Crise) comme nous l'indiquait Manu lors d'un interview.

 

 

Alors c'est vrai que les mélodies sont belles et que la voix, toujours sur le fil, est touchante. Mais bon sang qu'est ce que ça me fout le bourdon. Sur ce disque, je trouve que l'ambiance est lourde et que les textes manquent d’optimisme. Ça sent un peu l'amour usé, la disparition et le non-retour. Alors peut-être que ceux qui apprécie ce style me reprocheront mon absence de sensibilité et d'ouverture sur le sens poétique des paroles. Soit, mais pour ma part, je préfère garder quelque peu mes distances avec cet album, afin de ne pas sombrer définitivement dans une dépression hivernale. Néanmoins l'expérience LA DISTANCE vaut la peine d'êter vécue et de nombreux titres risquent de vous surprendre. Le style Da Silva a changé, l'artiste cotoie la pop-music et nous ne pouvons que respecter ce choix audacieux.
 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page