lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Cœur de Pirate

Cœur de Pirate

Cœur de Pirate

Universal


Béatrice Martin alias Coeur de Pirate, jeune québécoise de 19 ans vient
créer le buzz en Europe. Après un succès outre-Atlantique, grâce notamment
à myspace et youtube où elle diffuse ses chansonnettes, la jeune chanteuse
s’attaque maintenant au pays francophones du vieux continent. Et on risque
d’en parler bientôt beaucoup beaucoup… Remarquez, elle n’est pas là non
plus par hasard, pianiste depuis l’âge de trois ans, elle baigne depuis
toujours dans la musique, joue dans des groupes et compose ses propres titres.
Quand on pense aux chanteuses québécoises qui ont débarqué en France pour
lancer leur carrière, on a de quoi être inquiet. Mais soyez tout de suite
rassurez chers amis, nous n’allons pas vous ventez les mérites d’une Céline
Dion
, Natacha St-Pierre ou Lynda Lemay Bis. Ouf ! La jeune artiste n’est pas
une chanteuse à voix gnangnante, mais s’inscrit plutôt dans la nouvelle
scène française tendance bobo. L’univers artistique de la jeune chanteuse
est donc assez classique, piano-voix (ou guitare), chanson d’amour, mélodie
agréable et le tour est joué. On pourrait classer l’album entre celui
d’Olivia Ruiz et Cali pour les textes.

 

Ce qui est assez particulier, c’est l’univers enfantin que propose l’artiste
(“Comme Des Enfants”, “Ensemble”). Ce côté juvénile, très sweety pinky se sent
avec une voix assez particulière et des mélodies relativement simplistes. Le
risque est d’être vite lassé par ce genre ou par cette voix infantile.
Soyons tout de même objectif, Cœur de Pirate est une auteur compositeur
interprète de 19 ans et il faut bien admettre qu’elle a du talent. Alors
certes, le public apprécie aussi le jolie minois de la chanteuse et son look
rock n’roll avec ses bras rempli de tatoos, mais pour son jeune âge, elle
fait preuve d’une grande maturité. Les textes très sentimentaux (presque
trop) en sont la preuve. On pourrait croire qu’elle a déjà vécu 1012
expériences du haut de ses 19 ballets.

 

L’album comporte son lot de chansonnettes qui risquent d’entrer assez
facilement dans la tête de l’auditeur (“Le Long Du Large”, “Berceuse”, Printemps”)
et que l’on fredonnera sans s’en rendre compte.
Il y a aussi quelques titres intéressants dans un registre moins guilleret où
la mélancolie remplace cette bonne humeur enfantine (“C’était Salement Romantique”, “Francis”).
En fin d’album, on trouve un duo avec Julien Doré. Voilà, c’est dit.
Cœur de Pirate est une chanteuse qui ne laisse pas insensible. Soit on
apprécie ce côté innocent et frais, soit on déteste. A vous de juger braves
gens, pour vous faire une idée, vous pouvez toujours essayer de trouver des
billets du paléo et aller écouter la jeune chanteuse. Elle complète
l’affiche du dimanche depuis peu.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page