Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Crystal Fighters

Crystal Fighters

Star of Love

Label: Different (PIAS) / Musikvertrieb


ELECTRO Certes électro, mais pas que. Ce groupe d’origine americano-anglo-basque
exilé à Londres mélange de l’électro avec des instruments traditionnels basques
pour un résultat étonnant mais ô combien plaisant. Entre rock, world, psyché et
électro les frontières s’effondrent pour notre plus grand plaisir.

L’heure est au décloisonnement. Quand les frontières disparaissent,
Crystal Fighters s’inspire de divers courants pour rassembler et bientôt régner
en maître. Certes, des précurseurs ont ouvert la voie, on pense naturellement à
Animal Collective et MGMT, mais les petits nouveaux franchissent les étapes à
pas de géant pour se hisser on the top. A l’écoute de STAR OF LOVE,  on n’est pas forcément sur le cul comme sur
certains titres de MGMT, il y a parfois un côté bruitiste et fourre-tout qu’il
faut dépasser. Cette étape franchie, les titres prennent de l’ampleur et leurs
constructions nous surprennent. “Xtatic Truth”, un des tous premiers titres que
les fans ont pu entendre sur une compilation est représentatif de ce genre
fourre-tout. Les instruments en intro, les beat qui suivent et des voix
répétitives pour un tout plutôt dubstep. Plus tribal et plus rentre-dedans, il
y a l’excellent “I Do This Everyday”. L’électro et les basses tabassent, les
percussions percutent et les clubbers se déchaînent sur ce délire psychédélique
et hypnotique.

Chacun son délire !

N’y voyez pas que ce côté lourd et confus de l’électro, car Crystal
Fighters a aussi des titres légers qui n’ont rien à voir avec de la grosse
techno, mais qui au contraire partent d’avantage dans de la
Word Music. Prenez “Plage” et son ambiance
estivale. On se croirait véritablement en train de danser sur du sable fin en
plein moins de juillet. Des chants fédérateurs et presque un hymne à la
communion… Mais où se cache le prêtre ?? “At Home” a aussi ces chants World
Music, on quitte les plages de sable fin pour la forêt tropicale cette fois.
Une musique qui collerait bien à une association écolo luttant contre la
déforestation ou contre le gaspillage de l’eau. En fait, la musique de Crytal
Fighters a cette force : elle nous envoie des images. Chacun se fera ses
propres images, vous vous verrez peut-être en Andalousie, en Sibérie ou au
sommet du Chasseron. Chacun son délire !

Après ses délires visuels que la World
Music nous envoie, on repart cette fois à Londres et dans de
l’électro pure et dure avec “I Love London”. Bam bam boum. Les titres en fin d’album sont d’ailleurs très bons, car après ce détour
à Londres, on s’échauffe sur “Swallow” pour s’éclater sur le jouissif “Follow” qui
boucle cet album venu d’ailleurs. Si vous avez aimé la créativité de MGMT, vous
ne serez certainement pas déçu par STAR OF LOVE.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page