dimanche , 18 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Slideshow Haut » Church of Misery au Romandie

Church of Misery au Romandie


Le Romandie, Lausanne (CH), vendredi 7 février 2014

REVIEW - Un trip aux 70s avec un son boosté et bien gras ! Pour son 1er passage en Suisse Romande, le groupe japonais était très attendu des connaisseurs de doom/sludge !

Très plébiscité par son public (plutôt « chaud » pour une bonne partie), le groupe local Camion a fait une (longue) première partie puisqu'il en profitait pour vernir son nouvel album BULLS… Ambiance « couillue » comme l'on s'y attendait – les mâles sont lâchés – pour preuve le chanteur hurlant qui se déchaine sur du metal rock efficace mais prévisible.

Church of Misery, en tournée européenne avec Monster Magnet sur une bonne partie des dates (malheureusement pas ici), a débuté la cérémonie avec le morceau phare de son dernier album "El Padrino (Adolfo De Jesus Constanzo)". Pas de playlist devant les musiciens, les titres se suivent et parfois même sont enchainés ; pas de merci ni de bla-bla, on plonge dans la musique et ça fait du bien ! Pendant environ une heure trente, les japonais nous embarquent dans les 70's – et pas qu'avec leurs pattes d'eff' ! Leur musique, ronde, ample et grasse, sonne comme un hommage aux groupes qui les ont inspirés, surtout Black Sabbath et Leaf Hound… Gros amplis Orange (couplé avec un Ampeg pour la guitare), clavier Korg MS20 mini, grosse caisse monstrueuse (probablement 26 pouces de diamètre) les musiciens alternent le doom et le sludge et le public réagi au quart de tour, passant de la transe au pogo. Loin de vouloir se la jouer rétro, la musique est résolument moderne dans l'approche, le show force au respect, Church of Misery envoie et envoûte ! Bref, c'était carrément hypnotique.

Excellent son de guitare et basse, petit bémol concernant la voix et la batterie un peu en arrière mais c'est un concert qui restera dans les mémoires.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page