dimanche , 17 février 2019
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs (page 205)

Archives de catégorie : Chroniques CDs

Souscrire au flux

The Blood Brothers

Fondé il y a environ dix ans à Seattle, The Blood Brothers signent leur cinquième album. Produit par Guy Picciotto (Fugazi), le terrible quintet est composé de Jordan Blilie (voix), Mark Gajadhar (batterie), Morgan Henderson (basse, sampler), Cody Votolato (guitare) et de Johny Whitney (voix et sampler). Dans un style que certains qualifient de post-punk ou de hardcore old school, The Blood Brothers ont selon toute vraisemblance développé un style qui ne se définit pas. Lire la suite »

Jarvis Cocker

Modestement appelé Jarvis, le premier album solo de Jarvis Cocker a été enregistré en treize jours entre Sheffield, Londres et Paris avec, entre autres, ses collègues de Pulp, Steve Mackey et Richard Hawley. Lire la suite »

Incubus

Les Américains d’Incubus reviennent après deux ans d’absence avec treize nouveaux titres. Light Grenades est donc le sixème album de ce groupe arrivé dans la vague néo-métal des années nonante. De l’eau a coulé sous les ponts depuis et le ton a passablement changé. Lire la suite »

Nick Oliveri And The Mondo Generator

Evincé des Queens Of The Stone Age en 2003 par son pote de toujours Josh Homme, pour des raisons plus ou moins douteuses (et narcotiques), l’ex-bassiste des mythiques stoner Kyuss, est de retour après avoir entre autre tenu la quatre-cordes chez les punks fous de The Dwarves. Pour ce qui est du troisième album de The Mondo Generator (nommé ainsi d’après une chanson de Kyuss), Oliveri n’y va pas avec le dos de la cuillère, en attestent treize titres pour la plupart très directs, sales et sans fioritures. Bref, du garage-rock hurlé dans ta face. Lire la suite »

Aimee Mann

Un nouveau disque d'Aimee Mann est en général une nouvelle fort réjouissante. Et bien malheureusement nous sommes ici loin du compte. Voilà un disque d'une médiocrité navrante, qui semble n'avoir été réalisé qu'à des fins commerciales… Lire la suite »

The Giant Robots

Enfin ! Enfin ce groupe unique en son genre se décide à sortir son deuxième LP après une absence des bacs durant au moins 8 ans ! Et Enfin ! Enfin ils sont signés sur le label le plus respectable, le plus underground, le plus intègre, le plus trash, le plus fiable qui soit : Voodoo Rythm. Lire la suite »

Bonnie Prince Billy

Will Oldham avait pourtant donné des signes de stabilité depuis un ou deux albums en arrêtant de changer perpétuellement de pseudonyme. Pourtant, avec The Letting Go, cette recherche d'identité semble être en plein boom. Lire la suite »

Foo Fighters

Foo Fighters nettement plus connu pour sa hargne et son punch revient en force sur le devant de la scène, une fois n’est pas coutume, avec un album acoustique. Accéder à cette dimension sonore demande une ouverture d’esprit à laquelle le fan n’était de loin pas préparé. Exit cette image déjantée, peaufinée avec tant de brio. Lire la suite »

The Lords of Altamont

Attention, ceci n’est pas le nouvel album des Lords Of Altamont. To Hell With The Lords of Altamont est en réalité la réédition de leur premier méfait sorti en 2002 sur le label Sympathy For The Music Industry. Elle devrait pleinement satisfaire les adeptes de leur dernière production en date : Lords Have Mercy. Lire la suite »

Oasis

Après plus de douze ans de carrière, voilà l’heure du best of, ou plutôt d’une sélection idéale. Car Noel Gallagher a déclaré ne vouloir sortir de best of seulement lorsque le groupe se sera définitivement séparé. Ce recueil se rapproche donc des compilations rouge et bleue des Beatles. Il permet de découvrir Oasis. Lire la suite »

Revenir en haut de la page