lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs (page 120)

Archives de catégorie : Chroniques CDs

Souscrire au flux

Malachai

Lorsque l’on réalise un premier album incroyable, la pression pour le second doit être assez importante. Et les questions existentielles doivent tourner en rond dans la tête des musiciens. Continuer dans la même lignée ? Changer de direction ? Etre original ? Surprendre ses fans ? La mission pour Gary Ealey et Scott Hendy devient alors fort compliquée. Les deux compères avaient réalisé un sans faute avec UGLY SIDE OF LOVE en ajustant un rock psyché intemporel et varié. La réponse a cet album s’appelle désormais RETURN TO THE UGLY SIDE et soyons honnêtes, on n’arrive pas au nirvana du premier effort. Pourtant les deux artistes se sont donnés les moyens et au niveau de la créativité et de la complexité des titres, ils sont allés très loin Lire la suite »

Honey For Petzi

Honey for Petzi la joue clairement plus pop tout en mettant en avant des voix autrefois reléguées au rôle de faire-valoir. A l’exemple de "Fitness Wellness", la musique se veut fraîche et pétillante, tout en conservant des sonorités plus crasses comme sur "Endless Sea", "Black Comedy", "Strategy Bravery Honour" ou "Old Enough". A l’écoute de ces morceaux, GENERAL THOUGHTS AND TASTES est un magnifique combat entre basse-guitare-batterie qui par de fréquents changements de rythmes ne renie pas les racines du groupe et soulagera les fidèles. On y retrouve également des ambiances plus mystérieuses et fumeuses (Handmade Cloaks, Late Night Tale, Made of Concrete) aux sonorités très électro. On notera à ce titre le "It Comes from Within" qui nous fait penser, comme d’autres, à du MGMT version CONGRATULATIONS, ce qui n’est pas une piètre référence Lire la suite »

Let’s Wrestle

C’est clair qu’à la première écoute, on se pose quelques questions… On est vite frappé par la voix de Wesley Patrick Gonzalez. Une voix désinvolte, ultra décalée, qui peut nous replonger dans l’époque punk où certains chanteurs faisait exprès de chanter faux. Mais avec Let’s Wrestle on est plus dans des mélodies Indie-rock avec ce son et ce style lo-fi. On comprend que le groupe cite Pavement dans leur référence. IN THE COURT OF WRETLING LET’S est donc le premier album du groupe et il est sorti il y a un vingtaine de mois. Et oui, déjà, mais nous sommes pas si en retard que ça, car le label Full Time Hobby réédite cet album avec un deuxième disque en bonus (les titres des EP). Ce qui fait 29 morceaux, dont la plupart sont réussis, mais tellement barjots qu’on se demande si il y a un minimum de sérieux dans ce groupe. Le titre de l’album est déjà une blague, une référence à l’album mythique de King Crimson Lire la suite »

Polar For The Masses

Un peu retro vers les années 90, particulièrement sur le plan sonore ou sur les arrangements (Where Your Nose Is évoque fortement Nirvana), Polar for the Masses surprend agréablement avec ce second opus. Parfois plus lourd et plus hard, parfois plus pop, le groupe parvient toujours a trouver le bon ton pour s'exprimer musicalement. De bonnes trouvailles musicales, comme "Jocks", avec une très bonne rythmique qui balance bien, embellissent un disque finalement assez court, avec deux titres qui ne dépassent pas les deux minutes! La fin de l'un d'eux, "Comes Down", est assez brutale, sans, comme pour le reste de l'album, aucun solo ou aucun autre développement, Mais sur un autre plan, aucun temps mort, chaque titre, chaque mesure, chaque temps a son intérêt! Tout est parfaitement mis au point. Lire la suite »

Beady Eye

les quatre anciens membres d’Oasis étaient naturellement attendus au tournant avec leur nouveau groupe Beady Eye. Oasis avec Noel Gallagher en moins, le calcul est vite fait, reste à savoir ce que DIFFERENT GEAR STILL SPEEDING a sous le capot Lire la suite »

Austra

Mais quelle voix ! Pas étonnant que Damian Taylor (producteur de The Prodigy & Björk, quand même) s’occupe de la chanteuse Katie Stelmanis. La musique d’Austra est un lancinant et entêtant beat incroyablement accompagné de cette voix puissante et sensuelle. Les relents pop sont à la fois doux et forts, entrelacés dans un rythme électronique bien cadencé. Cela laisse une impression obsédante dans la tête…. Les trois morceaux sont à la limite d’une texture atmosphérique et cette voix que l’on ressent comme instinctive et dominatrice donne plus de souffle aux refrains notamment sur le troisième titre "Young and Gay". Lire la suite »

The Buttshakers

Voilà deux ans de cela, au hasard d’un mypace, je me prends une tarte énorme dans la figure. The Buttshakers est un groupe lyonnais qui mêle subtilement influences garage punk avec une soul explosive du plus bel effet. Emmenés par la charismatique Ciara, le groupe casse tout sur scène et, pour les avoir vu trois fois, je peux vous dire que cela vaut le déplacement Lire la suite »

Kejnu

“I Have No Arms And No Legs”, premier titre de l’album éponyme. Une guitare qui ne va pas sans rappeler celle de The Edge sur les albums de U2 des années quatre-vingts. Le son new wave existe-t-il encore ? Et si oui, doit-on parler de son « wave » de « old wave » ou toujours de « new wave » ? Peu importe finalement vu que cette question ne se pose que pour le premier titre de l’album. Très vite un son beaucoup plus proche de nos années dix, avec sa dose d’électronique, vient prendre possession de cet album Lire la suite »

Revenir en haut de la page