mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Caribana Festival

Caribana Festival

Crans-sur-Nyon, 10-14 juin 2009

Crans sur Nyon


 

 

Le Caribana, ça commence ce soir ! Comble de bol, le beau temps accompagnera, c’est certain maintenant, les 20’000 personnes quatre jours durant. Le petit festival qui voit grand annonce d’ores et déjà deux soirées sold-out, dont celle de ce soir.

 

Pour les chanceux ayant leur billet au chaud dans la poche, ZZ Top s’affiche comme le gros poisson du festival, un must-see dont beaucoup de festivals auraient vendu femmes et enfants pour les acquérir. Ceux dont on dit que Gilette aurait offert plus d’un million de dollars pour filmer leur coupe de barbe ne seront pas la seul attractivité de la soirée. Les fraîchement recalés du concours de l’Eurovision Lovebugs – un signe positif, remarquez, à voir l’insuccès du génial Sébastien Tellier l’an dernier – présenteront leur nouvel album, THE HIGHEST HEIGHTS en ouverture de festival. Au jeu de la pop entraînante, les Bâlois ne sont pas les plus maladroits et devraient constituer la meilleure des mises en matière, une bière dans la main – son prix a-t-il augmenté comme chez la grande sœur nyonnaise? Mystère bientôt résolu par notre envoyé spécial – perdant son regard dans les détails mirifiques de ce site surprenant.

 

Le jeudi, pas le temps de souffler qu’on trouvera sur notre route une toute belle affiche qui ravira tant les lecteurs de Lords of Rock que les grands nostalgiques d’un époque où Seattle était au centre du monde (personnes qui, cela dit, lisent aussi ce webzine). Sans reprendre sa respiration, voilà Editors et sa new-wave de stade aux albums vivement soutenus par les critiques, Travis et sa brit-pop remplie d’une grande humilité eu égard à son gigantesque parcours, Chris Cornell et justement son troupeau de nostalgiques de la côte ouest-nord des Etats-Unis, ancien chef de bande de Soundgarden, meneur incompris des ex-survivants des ex-feu Rage Against The Machine sous le nom Audioslave et un peu plus chanceux avec son projet solo, ainsi que les français assez formidables de Poni Hoax, injustement sous-estimés par moi-même après leur prestation en demi-teinte en ouverture des Strokes au Montreux Jazz Festival 2005.

 

Vous tenez encore le coup ? Chiche que la soirée du vendredi devrait soulager les plus vaillants avec la présence moins électrique que polémique de Stress, les has-been UB40 (il fallait le dire), Dub Inc (une histoire de dub vraisemblablement), ainsi que le norvégien fortement encensé Madcon, autre joli coup des programmateurs.

 

Pour terminer en beauté, la soirée grand public et sold-out, avec, ici encore, un autre joli coup médiatique. Les deux vainqueurs des charts en catégorie « singles » se partageront ce samedi la grande scène. J’ai parlé de Katy Perry et du hobo Charlie Winston. Relevons la prise de risque payante des programmateurs alors que ce dernier n’avait même pas encore sorti son premier essai. Dan Black, Thomas Dutronc ainsi que le régional de l’étape Dorian Gray se succéderont à Crans Sur Nyon ce 14 juin.

 

Nos deux envoyés spéciaux ainsi qu’un photographe seront aux premiers rangs pour disserter sur le succès annoncé de cette 19ème édition. Le festival a semble-t-il bien passé le cap de l’adolescence. On se réjouit de le voir adulte !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page