mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » C. Gibbs

C. Gibbs

Medicine Bag

Noi Recordings


BLUES Le label zurichois
Noi Recordings sort le dernier album du new-yorkais C. Gibbs, 5 ans après sa
dernière galette, pour notre plus grand ennui.

 

Cher lecteur de Lords of Rock, tu ne te rends pas compte de
tout ce que je fais pour toi. Pour t’assurer une chronique exhaustive, je suis
allé jusqu’à écouter MEDICINE BAG en
entier et d’une traite. Oui ça a été dur. J’ai du lutter contre l’envie de vite
écouter autre chose et mes doigts tremblaient sur mon iPod. Je ne dirai pas
l’ennui et le désespoir d’entendre la musique recommencer après chaque plage de
silence. Pourtant, à première vue, le pédigrée de l’animal semblait intéressant
lorsque je me suis penché sur sa page Wikipedia. C.Gibbs a en effet participé à
plusieurs groupes, dont les Morning Glories (inconnu au bataillon), les Modern
English (groupe de New Wave ayant signé quelques tubes (comme tous les groupes
de New Wave!) et surtout Fœtus (groupe de musique industrielle). Mais,
après quelques recherches, il semble que l’impact de Gibbs aux deux derniers
formations n’a été que minimes, il n’est en effet jamais cité dans les pages
relatives aux groupes. Apparemment, il n’aurait œuvré que dans la postproduction
ou dans des collaborations éphémères. Toujours est-il qu’en 2010, il n’a
toujours pas lâché sa guitare.

Vieux fruits et sons
ringards

 

 

Laissez mourir les vieux fruits, dit toujours mon père. Mais
pourquoi Noi Recordings est-il donc allé rechercher C.Gibbs et a-t-il produit
cet album, alors que sa place est dans les jam session de bistrot ou les
concerts de campagne ? Non pas que la musique de MEDICINE BAG soit mal faite ou amateur. Au contraire, on ne peut
que reconnaître la qualité de voix de Gibbs et le professionnalisme de
l’ensemble des musiciens. Mais ouh ouh, on est en 2010 ! A l’écoute de cet
album, on arriverait presque à en douter. C. Gibbs nous livre une musique ultra
datée et le problème c’est que, en plus de ne pas être original, ce n’est pas
vraiment beau. Le single “Medicine Bag” est juste une chanson
bluesy déjà entendue 100 fois et en mieux. Mais on en revient presque à
regretter son côté fougueux quand vient les chansons lentes, ennuyeuses et
ringardes. “Can’t Get You Out Of My Mind”, sorte de “House of The Rising Sun” mais en nul. Bref, je vous épargne les détails. Les
chansons s’enchaînent usant de tous les poncifs et de tous les clichés sans
jamais réussir à toucher émotionnellement.

Franchement je ne m’infligerai jamais une seconde écoute de
cet album et je te mets en garde, lecteur, si ce disque tombe soudain dans ta
chaîne hi-fi ou qu’un ami sournois te la mis dans ta bibliothèque iTunes,
efface tout vite, sinon tu te rendras comptes que 44 minutes peuvent durer une
éternité. Et si tu es avide de “bon
vieux rock” aux
sonorités blues et country, retourne plutôt à tes classiques ou réécoute Jon
Spencer Blues Explosion et les Black Keys.


C.Gibbs "Medicine Bag" (Noi Recordings) from Leonardo Sanfilippo on Vimeo.

directed by Tolga Dilsiz
produced by Leonardo Sanfilippo

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page