vendredi , 30 septembre 2022

Bombay Show Pig

Un combo rock indie, la fougue d’une voix criarde et féminine subordonnée à une guitare minimaliste, ça rappelle forcément les Kills. Et pourtant ils sont Hollandais, Linda Van Leeuwen à la batterie et Mathias Janmaat à la guitare. Deux jeunes rockers à l’esprit tendrement rebelle qui nous livre un EP d’une qualité inattendue. “Heart in a Headlock“ ouvre ce mini opus sur un sentier rocailleux, creusé par une voix à la Alison Mosshart. On est tout de suite dans le vif du sujet. Puis survient, très vite, le titre “Get Lost in the Shuffle“. Pour cette petite pépite hallucinogène, Bombay Show Pig a fait appel à Jacco Gardner, leur compatriote magicien pop psychédélique. Le résultat est saisissant avec ce mélange de claviers et de guitares blindées d’effets. Suivent les plus calmes “Timewaster“ et “Fingerprint“, dévoilant le penchant plus calme du duo, avec un sens mélodique intacte. Le cinquième morceau, “Sharp Like“ est l’occasion pour Mathias Janmaat de tirer un peu plus sur ses cordes vocales, le timbre de son organe rappelant étrangement celui de Brian King, leader des Japandroids. Enfin, “Start / Rewind“, renoue avec ce que Bombay Show Pig fait le mieux, c’est-à-dire un rock épuré, brut et sans artifices. Pour franchir un cap, le duo devra réussir à se renouveler dans un style où un brin d’originalité  peut suffire à faire la différence.

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.