vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Blitzen Trapper

Blitzen Trapper

American Goldwing

Label: Sub Pop / Irascible

INDIE-FOLK – Une année après l’extraordinaire DESTROYER OF THE VOID, les folkeux-babas de Blitzen Trapper nous présentent leur petit dernier AMERICAN GOLDWIND. La Route 66 n’attend plus que vous pour un road trip, cheveux au vent et du Blitzen dans les oreilles !

Ah les Bltzen Trapper, ce qu’ils sont cools tout de même avec leur look de paysan, leur barbe, leur folk et tout l’attirail qui va avec. On dirait un peu les Fleet Foxes, mais venant encore plus du crus. Ils ont aussi cette touche bluesy comme les Black Crowes dans les solos de guitare. Ouais, c’est du 100% américain, pas de doute sur l’origine. Nous avions encensés DESTROYER OF THE VOID (2010) l’année dernière et voilà qu’ils sont déjà de retour avec un nouveau disque. C’est plutôt une bonne nouvelle. Toutefois, après de nombreuses écoutes, on doit malheureusement admettre qu’AMERICAN GOLDWING n’atteint pas les espérances. Petite déception. Et pourtant les gars sont retournés à la base, à leurs racines, à un folk alternatif et bluesy très abouti et d’une grande qualité. Mais voilà… ce que nous apprécions le plus dans DESTROYER OF THE VOID c’est ce côté un peu fou, les envolées Freddy Mercuriennes et les mélodies particulièrement soignées.

 

 

Attention, AMERICAN GOLDWING est relativement intéressant pour tout amateur de folk et de blues. Les premiers titres sont dans cet esprit blues-rock à la Black Crowes (Might Find It Cheap, Fletcher, Your Crying Eyes). Et le bon rock n’est pas oublié, des relents de Led Zeppelin se font même sentir (Street Fighting Sun), mais pour le reste on se dirige clairement dans du US Folk « classique » qui fera plaisir aux fans du genre. On y trouve des petites pépites comme "Girl In A Coat" ou "Take It Easy Too Long" qui nous réconforte par leur chaleur acoustique.

Des musiciens accomplis, plutôt sympathiques, de nombreux instruments (même la guimbarde et l’harmonica sont présentes) et une envie de faire voyager l’auditeur dans cette Amérique profonde et traditionnelle. Même si AMERICAN GOLDWING nous a moins convaincu que son prédécesseur, cet album reste une valeur sur.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page