samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Black Label Society

Black Label Society

Unblackened

Label: Armoury Records / Musikvertrieb

HEAVY METAL - Lorsque j’avais vu BLS sur scène en 2011, ça ne m’avait pas convaincu plus que cela. Le son des musculeux barbus lookés à la Sons of Anarchy alors poussé à fond m’avait obligé à allé picoler à l’extérieur avec une bande de mec pas du tout fréquentable…

Je m’aperçois que sur disque ça fonctionne bien, et lorsque les mecs baissent le volume pour se la jouer crooner californiens, allumez les briquets et sortez vos zipos ou vos cigarettes électroniques pour ceux qui utilisent cette merde en lieu et place de la bonne cigarette brune !

UNBLACKENED n’est ni un acoustique, ni un unplugged mais de quoi s’agit-il ? Le moins que l’on puisse dire c’est que les mecs n’y sont pas allés avec le dos de la cuillière : banjo, voix rauque extrêmement maitrisée, grattes, versions arrangées qui envoient des solos puissants, piano, basse acoustique.

Le groupe nous montre son intelligence en proposant des chansons puissantes et réarrangées mais jamais sacrifiées sur l’autel de la guimauve. La dernière fois que j’avais pris du plaisir à écouter un « southern » rock c’était avec le live acoustique de Sevendust et dire qu’à l’époque de ce disque je devais partir faire du nudisme sur les plages de Vama Veche avec une personne du staff de LOR… Toujours est-il que la belle époque est de retour et les excellents "Throwin’ It All Away" ou encore "Takillya" parviennent à me convaincre au-delà de mes espérances. Et puis, que dire de cette voix nasillarde et alcoolisée de M. Zakk Wylde, si ce n’est qu’elle fout des frissons.

Bref, voici un excellent moyen de serrer une metalleuse et peut-être d’obtenir une fellation non protégée à l’arrière de votre vieille bagnole ! Don't act.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page