Home » Chroniques CDs » Belle & Sebastian

Belle & Sebastian

The Third Eye Center

POP – Si Belle & Sebastian a été un des groupes pop les plus prometteurs de la fin du siècle passé, à l’aube du suivant, un changement s'est opéré : leur musique est devenue plus accessible et d'un groupe avant-gardiste, ils sont devenus plus conventionnels. Après 3 ans de silence, ils reviennent avec une compilation de raretés et de b-sides : The Third Eye Center. Trésor rempli de pépites ou simple opportunisme commercial : qu’en est-il ?

En 2002 était déjà sorti une première compilation retraçant leur première décennie musicale : PUSH BARMAN TO OPEN OLD WOUNDS. Un mélange exhaustif et chronologique de morceaux clés qui est resté dans les mémoires des fans de la première heure. Connaissant le goût des Glaswégiens pour le format EP où l’on retrouvait les différentes versions des singles traités avec un soin maniaque, on s’attendait à une bonne surprise avec cette anthologie. Cependant, malgré des titres originaux, des remixes et des covers, ce THIRD EYE CENTER est une déception : disparu le soin maniaque du groupe pour ses titres et une grande incohérence règne dans leur choix.

Les titres très inégaux oscillent entre des morceaux qui tentent des mélanges originaux (par exemple "Bossanova" ou "Rocksteady") comme ''à l'époque'' mais qui n’aboutissent pas et  des morceaux tristement conventionnels qui passent par des remixes douteux. Par exemple, le remix de ''Your Cover's Blown'' de Miaoux Miaoux est frauduleux : l’orchestration est quasiment identique à l’originale mais avec des sons spaciaux… Bref, scandale, arnaque. Parlons du deuxième titre : ''Suicide Girl''. Vraisemblablement écrit suite à la polémique en 2005 autour du site du même nom. On peut se demander qui se souvient encore de ce pétard mouillé et surtout quelle importance donner à un tel titre basé sur un fait divers dérisoire.

S'il y a néanmoins un titre sympathique ''(I Believe In) Travelling Light'', l'ensemble reste chaotique et plutôt ennuyeux. De plus, grande ironie, seules les reprises par The Avalanches arrivent à briser cet ennui. Les trois albums sortis de 2003 à 2010 avaient alors laissé dubitatifs une bonne partie des fans de la première heure : force est de constater que l'inspiration n'est encore une fois pas au rendez-vous. Ces titres auraient mieux fait de rester à l'état de scories. Si les premiers albums avaient permis à ce groupe inspiré de trouver une place de choix dans la discothèque de nombreux mélomanes mais les dernières productions sont en train de les en éjecter. Une grosse déception pour les fans.


Check Also

Toybloïd – MODERN LOVE

Avec MODERN LOVE, le deuxième album du trio mené par Lou (guitare, chant) et Madeleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.