Vous êtes ici : Accueil » Concerts » BBmix Festival

BBmix Festival

Review

REVIEW - La soirée au BBmix festival était inattendue. Premièrement, je ne m’attendais pas du tout à être assise. Il s’agissait en fait d’un petit festival à visée plutôt jazz. La scène du carré belle feuille accueillait le vendredi 23 Novembre, 3 groupes de divers horizons. La soirée était tournée vers la variété des genres.

 

Le premier concert était STEFAN LAKATOS ET DOMINIQUE PONTY qui revisitait la musique de Moondog.  C’était un  duo composé d’une pianiste au caractère marqué et un percussionniste barbu assis en tailleur et qui maniait à merveille ses différents instruments. La musique était une sorte de jazz ethnique basée sur un rythme soutenu. Le couple d’instrument se mariait agréablement bien. Le public était très attentif et laissait régner un silence religieux.

 

 

En deuxième temps nous avons pu assister à la prestation de deux compères d’une complicité remarquable PEDRO SOLER & GASPAR CLAUS. Il s’agissait d’un duo flamenco guitare classique/ violoncelle. J’ai été transportée par l’intensité avec laquelle ces musiciens transmettaient leur passion du flamenco. Le vieux monsieur à la guitare guidait les morceaux de la même manière que son cœur guidait ses mains. La musique était alors très profonde et émouvante, le violoncelliste, plus jeune, usait le crin de son archet jusqu’à le détruire complètement. Le public cette fois témoignait d’une grande réjouissance et criait des bravos à chaque fin de morceau.

 

 

Pour terminer, SPAIN a satisfait la plupart des spectateurs du carré belle feuille. Le groupe était probablement attendu vu l’enthousiasme avec lequel le public à accueilli le groupe. Sur scène quatre musicien d’un charisme glacial : un chanteur bassiste, un guitariste, un guitariste-clavier et un batteur. A l’inverse du public, on a eu droit à très peu de mots bien que les simples « merci » prenaient une ampleur considérable. C’était une musique rock planante, le tempo est resté le même jusqu’à la fin. Les morceaux étaient intelligemment structurés. Le son était propre, pensé de sorte à ce que rien ne dépasse, le mixage était parfaitement équilibré. Ce show ne laissait pas indifférent, bien que les musiciens soient restés quasiment immobiles, leur posture et leur charisme nous a tous bloqué au fond du siège. J’ai cependant été ennuyée au bout de quelques morceaux qui ne décollaient pas et restaient sur un tempo constant et une énergie linéaire.

 

 

Le BBmix n’était donc pas le festival auquel je m’attendais. L’ambiance était plutôt intellectuelle, les gens n’étaient pas ici pour s’amuser bien qu’ils se soient sûrement fait plaisir. En remettant le festival dans son contexte, j’ai tout de même apprécié cette soirée qui m’a permis de découvrir de la musique qui lave les oreilles et qui remue les neurones. Si l’on considère que le rock est un phénomène libérateur, rebelle  et immoral par certains aspects, alors non le BBmix n’était pas un festival rock bien que la qualité ne fût pas moindre.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page