mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » As de Trêfle

As de Trêfle

(pas) Comme Tout Le Monde

CHANSON - On les attendait depuis longtemps aux studios, même si nous sommes habitués à leurs performances sur scène. Il fallait bien renouveler le catalogue de chansons. Avec leur style bien à eux, ils ne font pas comme tout le monde avec ce nouvel opus.

Deux ans après l'EP et six ans après leur dernier album studio HOULALA, dans (PAS) COMME TOUT LE MONDE, le groupe tourangeau flirte autant avec le rock que reggae, le tout avec leur sonorité particulière qui nous évite de les confondre avec qui que ce soit. On en prend plein les oreilles avec "Bonjour à tes parents" ou "Les filles", côté rock.

Côté reggae, on calme le jeu avec "En prendre de la graine" et le morceau "Dans les bibliothèques," où on retrouve Guizmo du groupe Tryo. Ce dernier titre est un de mes coups de cœur avec des paroles revendicatives propres à Guizmo : "trop de bling bling, trop de mini stars dans les ministères". De plus, le mélange de violon, ukulélé et des cuivres nous transporte en été.

Dans leur style très particulier, on retrouve "ça ou d'la merde" et "Ma tige". On reconnaît bien la patte As de trèfle dans ces chansons. Elles sont très proches de celles que l'on écoute sur l'album HOULALA : violon intense, rythme énergique.

Comme on passe du rock au reggae, on retrouve des morceaux entre deux, plus ska comme "Comme tout le monde" qui est mon coup cœur. Plus pop mais avec des paroles pragmatiques sur l'hiver. On s'imagine facilement dans le paysage de "Passer l'hiver".

Ce qui les caractérise c'est bien le violon qui est très présent. A chaque chanson, cela donne une certaine douceur au rock festif de "Du poil autour" ou "Crise de nerfs". On se sent comme emporter par les rythmes du violon de Géraldine. J'ai les frissons à chaque fois que j'écoute "Du poil autour" : du rock, des changements de rythmes, des paroles que l'on retient, le cocktail est parfait! Je dirais même que ce titre résume tout ce qu'est As de Trèfle.

Avec la participation de Mathilde et Alice des Ogres de Barback, qui prêtent leur voix dans "tes mains", on sent les liens serrer entre groupes. Tous mes groupes préférés sont présents dans cet album. L'album se termine avec une version rock de "Jessica". La version d'origine était déjà exceptionnelle mais celle la donne un bon coup de peps avec les cuivres de La ruda!

La chanson avec laquelle j'ai le plus de mal c'est "Jean-Jacques". Au premier abord cela me fait penser à la chanson sur William Sheller dans l'album SANS LES MAINS. Mais cela n'a rien à voir, pas de jeux de mots, pas de rythme.

Pour résumer, As de Trèfle restent fidèle à eux-mêmes avec ce dernier opus. Je l'écoute en boucle, comme tous les autres albums. Tout ce qu'il faut pour confirmer la valeur du groupe dans la chanson française, après 18 années de carrière. Ils ont d'ailleurs décidés de mettre fin à cette magnifique histoire à la fin de l'année 2014. Alors foncez les voir en concerts avant la fin, ça en vaut le coup (lien review). Merci pour toutes ces années! 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page