Arcane Roots

Malgré un certain succès critique, les Anglais d’Arcane Roots n’évoquent sans doute pas grand chose à la plupart des lecteurs. La cause de ce quasi anonymat ? Le groupe n’est pas encore signé, bien qu’il ait été largement remarqué lors de concerts apparemment spectaculaires, notamment lors de l’édition britannique du Sonisphere et au Heavy Festival. Le mot est lâché : « heavy ». C’est justement là que l’écoute de ce disque se complique. Sans être amateur de gros rock qui tâche, de solos métaleux interminables et de hard rock un peu daté, apprécier Arcane Roots à sa (probable) juste valeur n’est pas simple.

 

 

On pensera ainsi que l’exploit technique prime sur la qualité des mélodies, que les morceaux de LEFT FIRE sont volontairement dark et manquent de profondeurs. On pourrait trouver que la voix, très aigüe, ne convient pas aux traditions du heavy metal, et que lorsque qu’elle s’ajoute à un morceau presque pop, “You Are“, elle trouve enfin sa place.  Car ce LEFT FIRE est un album difficile à aborder, idéal pour les amateurs de rock progressif. Trois parties, avec des chansons aux durées contrastées (6:41 puis 0:32 !), on sent une complexité recherchée, une profondeur toute réfléchie qui pèse sur ce disque. On s’y perd, et on aurait presque l’impression d’avoir trouvé l’utime cover band. A vouloir ressembler aux américains de The Mars Volta, les anglais risque de souffrir des comparaisons. 

 

About Anthony

:-)

Check Also

Volbeat – Servant of the Mind

Moins de deux après le dernier album, les danois reviennent avec un huitième album. Je …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.