vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Brian Ferry

Brian Ferry

Best of - Déchronologie

Label: EMI


DECHRONOLOGIE Notre rubrique qui regarde dans le rétroviseur met à l’honneur aujourdh’hui le cultissime Brian Ferry, avec un Best of récemment sorti chez EMI. Anthony Oussin décortique consciencieusement l’objet.

Je vous vois venir me dire « Bryan Ferry solo c’est comme Ian
Anderson: hors Jethro Tull y’a que le nom qui change pour le reste c’est pareil
». Ben non. Nous avons enfin le droit à une compilation « solo » de Ferry pour
une fois sans titres de Roxy Music. De toute façon, les morceaux de Roxy, vous
les avez forcément à part. Non ? Si, si, regardez bien ! Si ce n’est le cas,
procurez-vous urgemment le coffret 4 CD : The Thrill Of It All 1972-1982,
excellent raccourci vers cet immense groupe. Revenons plutôt à notre dandy
magnifique. On retrouve ici les tubesques “Kiss and Tell”, “Don’t Stop the Dance”,
Let’s stick Together” (excellente version de la reprise de Canned Heat), “Slave
to Love” (la la la la…), “I Put A Spell on You” ( Screamin’ Jay a adoubé la
version de Creedence Clearwater Revival mais celle-ci tranche radicalement, Roxy à souhait )…

Je vous vois venir me dire

Certes,  il
manque “As Time Goes By” et un peu plus de Dylan aussi… On fouille
également dans le moins connu forcément qui oscille toujours entre modernité décalée (“Tokyo Joe”, “Limbo”, “Don’t Want to Know”… ) et classique
ombrageux (“A Fool Fo Love”, “I Don’t Want To Go On Without You”… ). Bryan
Ferry distille un rock pop faussement joyeux où les textes demeurent souvent
plus personnels qu’avec le groupe ; la musique souvent entraînante cachant des
histoires plutôt sombres. Bien sûr, Manzanera, Thompson et MacKay ne sont
jamais bien loin. Et en plus il y a un DVD!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page