vendredi , 20 juillet 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » ALEX MASSMEDIA en Interview

ALEX MASSMEDIA en Interview



index Soirée Folk et Root Blues à la Traverse de Cléon, ce soir Eric Bibb & J.J. Milteau sont en tête d'affiche. C'est Alex Massmedia qui assurera la première partie. Le groupe viens de finir les soundcheck, notament un travail avec une chorale locale pour la fin du show. Nous les retrouvons en backstage, pour une interview conjointe entre Lords Of Rock et la Radio Eure du Blues. Alex Massmedia est un nouveau talent de la scène Folk/Blues/Rock Française. Il a remporté notament le tremplin Blues à Traverse en 2012. Ce qui lui a permis de prendre la route et vivre sa passion à plein régime.

IMG_3705

Bonjour Alex, comment vas tu aujourd'hui ?
Eh bien ca va très bien, je suis content d'être de retour à la Traverse de Cléon, c'est une salle que je connais très bien.

Depuis le tremplin que tu as remporté en 2012, qu'est-ce que tu as eu l'occasion de faire ?
Plein de choses depuis 2012 ! On a intégré le catalogue du tourneur blues Noé Vanda, ce qui nous a permis de faire plein de dates, on a pu faire les premières parties de Naomi Shelton qui est une artiste incroyable. On a fait les premières partie de Nina Attal, de Bademba, même de Tommy Castro; pas mal de projets. Une grosse expérience parisienne, Café de la danse, Trianon, les divans du monde.

La questions qui est posée systématiquement lors des interviews est simple mais compliquée à la fois : Pourquoi le blues ?
Certains dirais pourquoi pas ! Mais en fait je pense être quelqu'un d'authentique. Et je pense que quand on est comme ça, le blues – et quelque soit sa forme d'ailleurs, parcqu'on peu aller sur des morceaux plutot rock preuve d'une authenticité encore différente. Le blues pour moi, c'est l'association d'un sincérité d'âme, avec des mots ! Et on peux pas tricher quand il s'agit de l'âme, on fait pas semblant ! Le Blues c'est la musique du Diable, on triche pas avec le diable, quand on a signé on a signé ! C'est une musique très authentique, qui appaise mon âme aussi.

Tu parles de mots …. Quels seraient les mots que tu choisirai pour décrire la situation aujourd'hui. Ce qu'il se passe en Europe, en France, tu en ferai un message d'espoir ? Un Constat ?
Dans beaucoup de mes textes, il y a le constat, l'espoir, aussi le pessimisme, voir le c'est foutu. Le morceau je l'intitulerai en Français : Quoi qu'il en coûte, je suis ! Ou, quoi qu'il en coûte Soyons !
Je crois que le débat n'est plus mondial, c'est un debat de soi à soi. Chacun sa conscience. Pas chacun pour soi, mais chacun sa conscience. C'est à chacun de se regarder, de contempler son âme, que ce soit dans un miroir ou dans les reflets de l'eau. C'est à chacun de savoir ou il en est. Anyway i'm gonna be. Voila.

Il y a beaucoup de choses qui match ce soir avec ERIC BIBB notament, dans la pluralité de vos repertoire et des messages abordés…
Oui tout à fait, je suis fier de faire la première partie. C'est un artiste qui me touche vraiment, il y a ce coté appaisement, sans fioriture. Tout est essentiellement juste. C'est ça qui me fait vibrer. On en reviens à l'artiste qui m'a beaucoup inspiré au début, TRACY CHAPMAN. On est sur des vibrations posées, c'est des petits comptes, des petites nouvelles blues en fait. Je fais ça dans mes chansons, mes petites histoires, ou des histoires de personnes que je connais, voir des petites histoires que j'invente. ERIC BIBB fait ça aussi, j'ai d'ailleurs déjà eu l'occasion de jouer avec lui avant de partager la scène au Trianon. C'est un artiste que je trouve formidable.

IMG_3758 7 ans de présence donc, à ceci on ajoute un album, et le futur d'ALEX MASSMEDIA c'est quoi ?
La scène ! La scène je la crains, autant que je l'aime. Je pense être un artiste vraiment de scène. Mais la réalité du contexte, c'est que c'est difficile de performer, et de trouver de nouvelles occasions de se produire. Et en même temps il y a l'envie et la demande de faire un album, avec les même contraintes. Ca coute, il faut prendre le temps de le produire. Donc oui, on boue ! On a plein d'idées, on a le feu. Les choses vont se mettre en place d'elles même.
Par exemple aujourd'hui, sur la structure acoustique que l'on met en place avec mon guitariste TAOUFIK FARAH. Se sont de belles rencontres, on se retrouve autour du même sens de la vie, d'une même conception de la musique. C'est une rencontre essentielle, qui quelque part n'est pas assez valorisée.
Donc objetif : Scène et Album, on previens les tourneurs qu'on en veut, et le publique reponds systématiquement présent.
Je voulais ajouter aussi, qu'aujourd'hui un des problèmes c'est que tout le monde demande que l'artiste ait une actualité. Il faut un CD, mais un cd ça demande énormement d'investissement, ça ne se vends plus tant que ça, c'est difficile d'être programmé en radio. Sur l'actualité de l'artiste, je suis toujours très éffaré qu'on demande systématiquement des news de l'album, tout ça… pour moi l'actualité de l'artiste c'est il s'est levé ce matin, il a découvert quelque chose d'essentiel et il a écrit une chanson avec ça. Ca pour moi, c'est la plus belle actualité. Donc un album oui c'est une chose, mais la création d'un nouveau titre, sans qu'il appartienne à un EP ou un CD, c'est une actualité qui mérite d'être prise en compte, c'est un morceau qui mérite de passer en radio parce c'est la meilleure preuve que l'artiste avance et évolue. Voilà, je pense que quand c'est bon, quand on aime, on ne compte pas.

Qu'est-ce qui t'as donné envie de faire de la musique ? Tu parlais de Tracy Chapman, mais plus loin que ça, est-ce qu'il y a un moment particulier, une chanson, un film, c'est quoi le moment ou tu as sentis "ok … ca c'est fait pour moi" ?
Oui, TRACY CHAPMAN, sur l'album TELLING STORIES, il y avais une telle sincérité dans l'écoute du morceau, le sentiment qu'elle traduisais sans vraiment comprendre le morceau parce qu'il y avais la barrière de la langue à ce moment là. J'ai compris que ce qu'il fallais faire c'est trouver un medium pour pouvoir s'exprimer avec cette même sincérité. J'ai choisis le chant et la musique.

Qu'est-ce que tu écoute aujourd'hui, les groupes actuels ?
J'écoute beaucoup THE MONTAIN MEN, toujours du Tété, THOMAS SCHOEFFLER JR aussi, super dernier album et grosse claque en live, MALTED MILK. Tout ça c'est gens qui ont beaucoup d'amour, beaucoup de passion, et qui marchent sur leur jambe et pas sur leur tête.

La dernière question parle du chemin justement, on a parlé de celui qui étais derrière, des premières parties de Nina Attal, Eric Bibb …
Oui, tout à fait PURA Fé, NAOMI SHELTON aussi une artiste d'expérience vraiment très talentueuse. Il y avais le bassiste originale de JAMES BROWN, bref tout ça ça a été une super expérience et tout ça dans des salles, des théatres tous plus beau les uns que les autres.

… Et tout ça te donne envie de continuer ?
Quoi qu'il arrive, oui !

Alex, on te remercie chaleureusement pour cette interview. Nous te souhaitons un bon show pour cette grande soirée à la Traverse !

IMG_3719 IMG_3748

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page