dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Air Traffic

Air Traffic

Flèche d'Or, Paris, mardi 26 février 2008

Attitude - Warner


Vous venez de Bournemouth qui, franchement, n’est pas LA ville de la musique au Royaume-Uni.
Chris : En effet…

Croyez-vous que ça fait une différence, que vous auriez fait autre chose si vous étiez nés à
Manchester par exemple?

Chris: Oui, ça fait une différence, nous n’aurions pas fait la même chose si nous étions nés à Manchester. Il n’y a aucune scène à Bournemouth. On est libre de faire que qu’on veut. On n’est pas obligé de faire quelque chose en fonction de ce qui se fait déjà. Je n’étais pas du tout intéressé par la musique quand j’étais enfant, justement parce qu’il n’y a aucune scène,et je n’avais pas l’habitude d’écouter de la musique jusqu’à ce que j’aie dix-sept ans. Il prend un air très embarrassé) Je sais, c’est fou!

Quels ont été tes premiers coups de cœur musicaux? Les premiers groupes qui t’ont marqués?
Chris: Oh mon Dieu! J’écoutais surtout les CDs de mon père, donc les Pink Floyd, ce genre de musique. Un des premiers groupes qui m’a vraiment marqué, c’est Muse. Et puis après Radiohead et les Red Hot Chili Peppers.

Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment? Qu’est-ce qu’il y a sur ton iPod ?
Chris: Pas mal les DJ Shadow, et un peu Air, et puis j’écoute le dernier album de Radiohead, pratiquement tout le temps! Mais le problème avec Radiohead est que tu as l’impression d’écrire des chansons pourries quand tu les écoutes ! Et tu les admires, mais tu ne veux pas écrire le même genre de chansons, parce que tout le monde se dirait «ça ressemble à Radiohead» et ce n’est pas ce qu’on veut !

Quel est le groupe qui t’a le plus impressionné sur scène?
Chris: tu vas penser que je suis drogué, mais Radiohead!! Ils sont incroyables sur scène, c’est vraiment le meilleur groupe que j’ai jamais vu!

Comment te définirais-tu dans le paysage musical?
Chris: Je ne peux pas me décider! C’est comme "Even Told Me Her Name", j’adore cette chanson, mais je ne voudrais pas écrire une autre chanson comme celle-là, parce que ça ne nous ferait pas avancer, ce serait très immature. Et pareil pour "No More Running Away". Toutes nos chansons sont différentes, et c’est ce qui fait que c’est très difficile de décrire quelle est notre musique. Quand je parle à un chauffeur de taxi, je dis ça ressemble un peu à Coldplay, parce que ça dit quelque chose à tout le monde !

Si tu devais composer un autre genre musical, qu’est-ce que ce serait?
Chris: J’aimerai écrire des trucs électroniques, ça me tente bien. Je pense que je ferai ça un jour, pour le fun ! Et j’aimerai écrire de la musique de film, ça me plairait beaucoup. Travailler la musique et l’image en même temps, je suis sûr que c’est passionnant !

Dans votre album, l’énergie est très spéciale. On a le sentiment de pouvoir ressentir ce que vous ressentiez en le composant. À quoi est due cette chimie particulière, selon toi?
Chris: Je ne sais pas, je pense que c’est comme ça. Ça va te paraître ridicule, mais on y a mis tout notre cœur, on a vraiment écrit sur des choses qui comptaient beaucoup pour nous.

Et dans quel état d’esprit étiez-vous quand vous composiez?
Chris: Parfois jusqu’à ce que j’aie terminé, je ne sais pas ce que j’écris. En fait, ça sort de ta tête comme ça ! C’est pour ça que tu te passionnes vraiment pour ce que tu fais, parce que tu peux vraiment rentrer dedans! Je n’ai aucune idée de l’état d’esprit dans lequel j’étais quand j’ai écrit ces chansons, ça sort, c’est tout! Ta question me fait me rendre compte que je ne sais pas! C’est comme si ce n’était pas moi qui avait écrit.

Connais-tu des groupes français ou suisses?
Chris: Je connais Air, mais je ne connais aucun groupe suisse. Il y a des groupes suisses? Je ne savais pas! Et je connais Phoenix, oui ! Ou Daft Punk.

Comment te sens-tu maintenant, quelques heures avant de monter sur scène?
Chris: Très effrayé! Jouer dans une petite salle est toujours un grand challenge, parce que les gens qui viennent ne savent pas qui nous sommes, et ne connaissent aucune de nos chansons, donc on doit tout donner pour qu’ils nous aiment en quelques morceaux. En plus, je ne sais pas dans quelle langue parler! Dois-je écrire quelques mots en français pour les dire sur scène?! En fait, j’ai peur parce que ce sont de nouvelles personnes, qui ne nous ont jamais vus, mais ça va être génial !

As-tu une devise?
Chris: Trying to take over the world.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page