mardi , 21 septembre 2021

Ages and Ages

Tim Perry, compositeur, est le chanteur du groupe, mais tous les autres membres se mettent également au chant, ce qui offre des chœurs magnifiques. Cela donne une dimension plus profonde aux chansons. "Light Goes Out" est introduite par un interlude musicale qui définit bien le sens que va prendre le reste de l’album, c’est-à-dire avec la voix de Tim accompagnée du chœur, des percussions et des claquements de mains uniquement. Ensuite, il a une coupure et cela reprend de plus belle avec du piano et de la guitare qui s’y rajoutent. "Over It" nous rappelle quelques musiques des années 60-70. Au début, on essaie de se creuser la tête pour trouver avec quel groupe on les associe et finalement, dès que l’on a trouvé ça devient une évidence. Ils se rapprochent beaucoup de la musique folk de Simon and Garfunkel.

Certaines chansons peuvent nous rappeler The Beatles, comme par exemple Hey Jude avec piano, tambourin, batterie et chœur. On peut même se demander si pour la pochette de l’album, ils ne se seraient pas inspirés d’eux pour faire un clin d’œil avec la pomme verte. "Divisionary (Do the Right Thing)" ferme l’album avec un refrain entêtant et facile à retenir. Ainsi, on se retrouve à le chantonner, même après que ce soit terminé. Sur les ondes radios, cette chanson commence à être diffusée de plus en plus et il vous sera facile à la reconnaître. Ce sera celle que vous continuerez à fredonner pendant tout le reste de la journée.

About Anthony

:-)

Check Also

Johnny Mafia : il n’y a pas que du bon pinard en Bourgogne.

GARAGE – Quand les prémices de ce nouvel album sont arrivés jusqu’à nos oreilles, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.