Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Aerosmith

Aerosmith

Music From Another Dimension

Label: Columbia / Sony Music

HARD-ROCK - Tradition oblige quand il s’agit de hard rock on sollicite les moustachus tatoués. Et puis après tout qu’est ce que j’ai de plus, à part ma grosse bite ? Je vous le demande, hein ?! Retour sur les enfants terribles du Massachusetts qui sévissent depuis près de quarante ans !

Le petit dernier se nomme MUSIC FROM ANOTHER DIMENSION rien que ça. Je me suis toutefois demandé, dans quelle mesure ce disque, ne pouvait pas mieux se nommer. Je m’explique. Le dernier disque remontant à 2001 on a le sentiment que ce nouvel album revient des enfers : d’une part le médiocre JUST PUSH PLAY de 2001 contrastait avec la carrière des ricains et d’autre part, près de onze pour nous pondre ce genre de truc “faut pas pousser ! “. Soyons clairs. Pour moi Aerosmith s’est arrêté à NINE LIVES (1997). Et très franchement ce n’est pas ce nouveau méfait qui me fera changer d’avis.

Les musiciens sont des « freaks » du rock un peu comme les Motley Crue ou les Metallica  qui pourraient nous pondre des disques aussi bien produits que ceux de Leny Escudero, que les gens les achèteraient quand même. Les tournées, les cures de desintox de Tyler, les effets d’annonces divers et variés (le groupe split puis le chanteur se taille pour finalement annoncer un retour tonitruant au sein d’une tournée mondiale) auront mis le groupe à terre et le résultat se nomme MUSIC FROM ANOTHER DIMENSION.

 

 

Ce résultat n’est ni à la hauteur des monstres du rock que sont les Aerosmith ni convenable pour les oreilles des initiés dont je pense faire partie. L’album est long, trop long: 67 minutes. On passe des insupportables ballades en La mineur "Tell Me" et "What Could Have Been Love" à la compo rock digne de KIIS FM (NDR : station connue pour passer de la soupe rock, des heures durant, lorsque vous roulez sur la côte californienne). Il y a aussi les immondes pâtés bluesy pour chat sidaïque que sont "Beautiful" et "Street Jesus". On souffre le martyre et on se demande quelle mouche a piquée Tyler de chanter à cent à l’heure sur "Street Jesus" avec une tentative de voix rauque. J’ai l’impression qu’un pervers se serait amusé à me tordre les boules avec une tenaille rouillée.

Le mix n’est pas mauvais (il ne manquerait plus que ça !) À la limite un titre comme "Out Go the Lights" est potable mais bordel, écoutez  "Oasis in the Night" (titre présent sur la version deluxe) et délectez vous du chant faux et cassé de ce vieux Tyler grisonnant. C’est fini mec.

Je peine à trouver des qualités à ce disque. Ni blues ni rock, c’est nul, c’est plat. Franchement passez votre chemin, il n’y a rien à voir. Aerosmith are screwed ! Rideau.

 


4 commentaires

  1. Ce billet c’est n’importe quoi…pour commencer Oasis in the night, c’est Perry qui chante, et quand on connait les capacités vocal du bon Joe, on n’est pas étonné. faut juste bien faire son taf et pas raconter n’importe quoi. Il y a plein de bonnes choses la dedans. Street of jesus ? super riff de gratte et tyler toujours au top; oh yeah ? Un super boogie rock façon stones et solo de gratte bien dégoulinant et accrocheur, à l’ancienne quoi., et tyler toujours au top.ce groupe a toukours une patate d’enfer, et tyler au top. Quelques morceaux ridicules, la ballade Mtv incontournable, mais de la à dire que tout est à jeter c’est n’importe quoi;;;;et Tyler est vraiment au top

  2. Rassurez-vous je connais très bien mon taf et n’ai pas besoin de la bénédiction de prétendus Master ès rock. J’ai quelques kilomètres au compteur.
    Vous avez le droit de ne pas être d’accord et le fait que Perry prenne le micro sur “Oasis” ne change rien à cet album qui est un épouvantable raté.
    Si j’avais voulu écouter du boogie je n’aurais pas mis du Aerosmith sur la platine et j’aurais certainement préféré les bons vieux JLH, ZZ top ou Grand Funk Railroad.
    Ce disque est décevant au regard de la très belle carrière du groupe.
    Tyler est devenu l’ombre de lui-même ça voix est rauque, la pêche n’est plus là et le pire, c’est que le groupe tient encore méchamment la route sur scène (allez voir, si ça n’est pas déjà fait, le concert donné à Boston sur Commonwealth avenue le mois dernier).
    Pourquoi nous avoir pondu un disque mou du genou quand on est capable de lever les foules avec autant de verve? Cet album était dispensable dans la très longue discographie des ricains. Je maintiens, persiste et signe, ce disque est loupé.

  3. oua quel etonement de ma part de voir AEROSMTH sortir encore des disque…ce genre de gars s’apelle juste “des mort vivant” tous comme les rolling stone ou autre des pauvre type qui sont mort mais qui ne le save pas!!
    bref moi aussi me suis arreter en 96 au sublime et inegalé GET A GRIP …faut arreter les gars….

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page